/sports/baseball
Navigation

Le désir de vaincre

Le désir de vaincre
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Depuis bientôt une semaine, les nouveaux médaillés d’argent des Jeux panaméricains Scott Richmond et Dustin Molleken sont de retour dans le giron des Capitales de Québec. Pour Richmond, l’expérience lui a donné un désir de vaincre encore plus grand.

La formation canadienne a été pratiquement parfaite face aux huit équipes présentes au tournoi de baseball des Jeux panaméricains, qui s’est déroulé à Lima, au Pérou, du 28 juillet au 4 août.

Malheureusement, les Canadiens n’ont pas été en mesure de battre l’équipe de Porto Rico en deux affrontements. Ces derniers ont justement privé les Canadiens d’une troisième médaille d’or consécutive, après celles de 2011 et 2015. Richmond n’est pas déçu pour autant, il est même très fier de ses coéquipiers.

«C’était la première fois que j’allais au Pérou et c’était complètement fou. L’équipe est pratiquement devenue comme ma deuxième famille pendant cette semaine-là. Dans ma tête, nous n’avons pas perdu la médaille d’or comme plusieurs le prétendent. Selon moi, nous avons réussi à remporter la médaille d’argent face à de très bonnes formations. L’équipe de Porto Rico était tout simplement trop forte, je leur lève mon chapeau.»

À noter que c’était la première fois depuis les Jeux panaméricains de 1995 que les États-Unis étaient absents du tournoi.

Séries à tout prix

Bien que les Capitales soient toujours à huit parties des Boulders de Rockland, détenant la quatrième et dernière place donnant accès aux séries, personne ne semble avoir perdu espoir dans le camp québécois. Le lanceur Scott Richmond croit même que son expérience vécue au Pérou lui donnera un désir encore plus grand de vaincre avec les Capitales.

«L’expérience que j’ai vécue à Lima était tout simplement sensationnelle. En plus, nous nous sommes rendus jusqu’en finale et j’ai pratiquement pu goûter à la médaille d’or. Passer si proche de remporter cette médaille me donne envie de faire la même chose avec les Capitales. Je crois en la formation que nous avons en ce moment et si nous pouvons en aligner quelques-unes, je crois que nous serons une équipe dure à battre.»