/weekend
Navigation

Rappeler l’inexplicable

Coup d'oeil sur cet article

Les séries documentaires d’enquêtes gagnent en popularité. On y retrace des morts inexpliquées, les manœuvres de tueurs en série ou de gourous charismatiques, on remonte les indices d’un procès. On se penche sur des disparitions restées sans issue, sur des victimes du système ou sur des personnalités passées à l’histoire, mais pas pour les bonnes raisons.

Avec ce que les Américains appellent le « true crime documentary », nous sommes au cœur d’une enquête, témoins de tous les fils qui s’y tirent et de toutes les pistes explorées. On vit le stress, l’espoir, on demeure ahuris devant des faits. Dans plusieurs cas, l’écoute se termine avec des indices, des réflexions, mais pas toujours une conclusion. Parce que l’inexplicable demeure inexpliqué. Dans d’autres cas, on espère rouvrir une enquête qui, avec le temps, révèle de nouvelles avenues.

Les amateurs du genre carburent au rythme haletant qui rappelle celui de la fiction. La recherche documentée, qui fait souvent appel aux archives et à des témoins privilégiés, nous donne un accès inespéré. Sans jamais oublier que de vrais drames humains y sont racontés. Voici quelques « true crime » pour vous initier à ce genre grandissant.

Le dernier soir

Le dernier soir
Photo courtoisie, ici tou tv
Le dernier soir

Cette série québécoise bien menée enquête sur la disparition inexpliquée de deux adolescents à Longueuil, il y a 44 ans. Partis essayer une moto dans un terre-plein au bout du boulevard Roland-Therrien, les deux jeunes ont été retrouvés abattus par une carabine le lendemain. La plaie est encore vive chez les proches, les souvenirs lucides chez les témoins présents le soir du drame. La journaliste judiciaire Monic Néron va à leur rencontre avec sobriété et empathie, et mène une enquête rigoureuse avec la productrice au contenu Manuelle Légaré. Sans être des spécialistes, elles arrivent à des conclusions qui ont peut-être échappé aux enquêteurs de l’époque et qui mériteraient qu’on s’y attarde.

  • Disponible sur Tou.tv Extra

Making a murderer

Making a murderer
Photo courtoisie, Netflix
Making a murderer

Sans doute la première série du genre à avoir intéressé un large public, donnant le coup d’envoi à la tendance grandissante du « true crime documentary ». Le ton qui s’apparente au thriller est aussi rapidement donné. Ce qu’il y a de fascinant est la durée sur laquelle la série a été filmée : 10 ans. On y suit Steven Avery, un Américain ayant passé 18 ans en prison pour une agression sexuelle qu’il n’a pas commise, puis accusé deux ans après sa sortie du meurtre d’une femme. On y découvre aussi une certaine police corrompue. Cette série a connu une suite qui s’intéresse au même procès, mais qui tourne la caméra sur l’avocate d’Avery et d’autres protagonistes.

  • Disponible sur Netflix

The Keepers

The Keepers
Photo courtoisie, Netflix
The Keepers

Sœur Cathy Cesnik enseignait l’anglais et le théâtre dans une école de Baltimore dans les années 60. Son meurtre est demeuré non résolu et aux dires de plusieurs, les autorités l’auraient volontairement camouflé parce qu’elles soupçonnaient le prêtre d’abus sexuels. Le genre de secret qui a été souvent gardé.

  • Disponible sur Netflix

The Disappearance of Madeleine McCann

The Disappearance of Madeleine McCann
Photo courtoisie, Netflix
The Disappearance of Madeleine McCann

Il y a 12 ans, une petite Britannique de 4 ans disparaissait dans sa chambre d’un luxueux complexe hôtelier du Portugal. Alors qu’elle dort aux côtés de ses frère et sœur, ses parents sortent prendre un repas à quelques mètres. Ils font quelques allers-retours pour s’assurer que tout se passe bien. Vers 22 h, son lit est vide. Cette histoire a ébranlé la planète entière puisqu’Interpol avait déclenché une alerte mondiale. Les parents ont même été soupçonnés. Encore aujourd’hui, l’enquête n’a pas été abandonnée et des indices mènent encore à de nouveaux suspects.

  • Disponible sur Netflix

Casting JonBenet

Casting JonBenet
Photo courtoisie, Netflix
Casting JonBenet

C’est une histoire qui a bouleversé l’Amérique et qui continue sporadiquement à alimenter la presse. La jeune JonBenet Ramsay était une mini-miss. Une reine de beauté de 6 ans. Elle a été retrouvée étranglée et frappée à mort dans le sous-sol de la maison familiale au Colorado en 1996. Tous ses proches ont été suspectés. Mais le mystère entourant sa mort continue de planer. La réalisatrice a pris ici le parti audacieux d’une reconstitution avec des acteurs locaux.

  • Disponible sur Netflix

Wild Wild Country

Wild Wild Country
Photo courtoisie, Netflix
Wild Wild Country

Les cas de sectes s’avèrent aussi inquiétants et mystérieux. Cette série primée aux Emmy met la lumière sur un gourou controversé, Bhagwan Shree Rajneesh dit Osho, son assistante aux façons de faire peu orthodoxes et sa Fondation au cœur d’un désert en Oregon en nous offrant une enquête sur l’endoctrinement dans des conditions nébuleuses, où meurtres et empoisonnements teintent la vie des disciples. La série est riche en archives.

  • Disponible sur Netflix

Pablo Escobar raconté par son fils

Pablo Escobar raconté par son fils
Photo courtoisie, club illico
Pablo Escobar raconté par son fils

Même 25 ans après sa mort, le célèbre narcotrafiquant colombien fascine toujours. Sans mener une enquête aussi serrée que dans le type « true crime », cette série de deux épisodes émet différentes hypothèses à travers le regard de son fils qui revisite les lieux de son enfance et la veuve d’Escobar. Le réalisateur Olivier Aghaby et le producteur Éric Hébert, qui ont gagné leur confiance, ont eu un accès privilégié à des archives précieuses.

  • Disponible sur Club illico

Meurtriers sur mesure

On y suivra le destin de deux hommes emprisonnés pour le meurtre d’une adolescente à Val-d’Or. Certains se souviendront peut-être de l’affaire Sandra Gaudet. Les deux hommes ont purgé une peine de 10 ans, puis ont été relâchés. Mais le vrai meurtrier n’a jamais été arrêté. C’était il y a 28 ans. L’enquête n’a jamais été conclue.

  • À venir sur Club illico

Sur les traces d’un tueur

Sur les traces d’un tueur
Photo courtoisie, Canal D
Sur les traces d’un tueur

Nous aurons ici un rendez-vous avec les années 70 alors que de nombreux meurtres de femmes sont restés irrésolus. Une soixantaine de dossiers sont scrutés par l’équipe de production. Bien qu’un pattern semblait établi, l’hypothèse d’un tueur en série n’a pas été avancée. L’ex-policier Stéphane Berthomet partira à la rencontre d’experts pour étudier les liens entre les victimes. C’est aussi l’occasion de s’intéresser aux méthodes policières et au contexte social de l’époque.

  • Cet hiver à Canal D

The Clearing

The Clearing
Photo courtoisie, pineapple street and gimlet
The Clearing

Les documentaires d’enquêtes pullulent aussi en balado diffusion, support intimiste qui nous fait entrer dans des univers personnels. Chaque semaine, ce balado, qui est apparu au milieu de l’été, retrace l’expérience d’April Balascio qui, à 40 ans, a découvert que son père menait une double vie. En 2009, elle entreprenait des démarches auprès d’un détective pour enquêter sur ce qu’elle redoutait depuis l’enfance : son père, Edward Wayne Edwards, était un tueur en série. Son intuition a permis l’arrestation d’un monstre, son papa. Elle remonte ici dans le temps alors que dès l’enfance, le doute s’est installé.

  • Podcast disponible sur Apple