/sports/racing
Navigation

«J’ai mis fin à ma malédiction»

Kevin King
Photo Agence QMI, Andréanne Lemire Valérie Limoges, Kevin King et Nicolas Barrette ont célébré sur le podium après la course de la Coupe Nissan Micra hier au Grand Prix de Trois-Rivières.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Malheureux troisième la veille, Kevin King s’est imposé avec panache dimanche en remportant, de bout en bout, l’épreuve de la Coupe Nissan Micra.

Valérie Limoges, gagnante de la première course de la fin de semaine samedi, et Nicolas Barrette l’ont accompagné sur le podium.

Le Trifluvien accentue par le fait même son avance au sommet du classement cumulatif puisque son plus sérieux rival, Marco Signoretti, a dû se contenter de la quatrième place.

« J’ai mis fin à ma malédiction à Trois-Rivières, a dit King. Ça fait quatre ans que je participe au Grand Prix et je ne parvenais jamais à gagner. Je suis soulagé. »

Mais ce ne fut pas de tout repos pour le vainqueur qui s’était élancé de la position de tête.

Limoges, victorieuse samedi, ne lui a laissé aucun répit pendant les 22 tours de la course, ne concédant que quatre dixièmes de seconde lorsque le drapeau à damier a été déployé.

« C’est certain que je souhaitais remporter une deuxième victoire de suite, a pour sa part affirmé Limoges, mais Kevin était très rapide et, avec la pression que je maintenais derrière lui, j’ai souhaité une erreur de sa part, mais elle n’est jamais venue. »

Barrette, lui, obtient non seulement le meilleur résultat de sa carrière, mais c’est aussi la première fois qu’un membre de la famille accède au podium.

Son père Michel et son frère Martin ont pris les 15e et 21e rang respectivement.

La veille, l’humoriste bien connu avait d’ailleurs réalisé sa meilleure performance en Coupe Nissan Micra en ralliant l’arrivée au 12e rang.

La recette gagnante

« C’est mon premier podium et certes pas le dernier, s’est exclamé Nicolas Barrette. J’ai trouvé la recette gagnante et je suis motivé au plus haut point pour la suite des choses.

« Je n’ai jamais douté de mes capacités, a-t-il poursuivi. Et cette troisième place n’est pas un coup de chance. »

C’est son premier podium « officiel ». La veille, il avait grimpé sur la première marche avant d’être pénalisé de trois places, quelques heures plus tard, pour conduite antisportive à l’endroit de King.

« J’ai reconnu mon erreur, a avoué Barrette. Mais cette fois, je n’ai rien à me reprocher. »