/sports/tennis
Navigation

Québec intéressé à financer un toit pour le Stade IGA

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre du Québec, François Legault, s’est montré intéressé, dimanche, par le financement de la construction d’un toit au-dessus du terrain central du Stade IGA, nécessaire, selon les organisateurs de la Coupe Rogers, pour assurer la pérennité du tournoi.

Avant même le début de l’événement sportif, le directeur de la Coupe Rogers, Eugène Lapierre, avait déclaré que, dans un scénario idéal, le Stade IGA serait muni d’ici 2023 d’un toit, rendu indispensable à cause des changements climatiques.

L’appel de M. Lapierre a été entendu par le gouvernement du Québec. De passage sur le plateau de TVA Sports quelques minutes avant le début de la grande finale entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev dimanche, le premier ministre François Legault s’est dit déterminé à garder le tournoi à Montréal.

«Je suis très ouvert au projet», a soutenu M. Legault, qui précise qu’un tel effort financier – la facture est évaluée à 70 M$ – peut s’étendre sur plusieurs années.

«Il faut évidemment s’assurer qu’il y ait d’autres partenaires. Est-ce qu’Ottawa est prêt à embarquer? Est-ce que la ville de Montréal est prête à embarquer? Mais c’est certain que le gouvernement du Québec a un grand intérêt», a ajouté le premier ministre.

Parmi les tournois Masters 1000, dont la Coupe Rogers fait partie, ceux de Madrid et de Shanghai possèdent déjà un terrain couvert. La pluie a considérablement bouleversé les activités de la Coupe Rogers de Montréal cette année. Le match de quart de finale entre le Français Gaël Monfils et l’Espagnol Roberto Bautista Agut a notamment dû être déplacé du vendredi soir au samedi après-midi en raison des intempéries. Gagnant du duel, Monfils a déclaré forfait avant même le début de son affrontement de demi-finale contre Rafael Nadal, qui devait avoir lieu le même jour, en soirée.

Un toit uniquement pour le tennis

Avant le début du tournoi, Eugène Lapierre avait voulu rassurer les citoyens vivant à proximité du Stade IGA en assurant que la construction d’un toit ne servirait pas à la tenue d’événements culturels.

Le directeur du tournoi a d’ailleurs déjà rencontré des groupes de citoyens de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension afin de leur présenter son projet.