/entertainment/stage
Navigation

Romane Denis ne fait qu’un avec Mamma Mia!

La comédie musicale débarque à la salle Albert-Rousseau

Mamma Mia!
Photo courtoisie, Laurence Labat Romane Denis avoue être en meilleure forme : « Chaque représentation de Mamma Mia!, c’est deux heures de cardio. C’est un spectacle exigeant physiquement ».

Coup d'oeil sur cet article

Romane Denis est, depuis qu’elle est toute jeune, une grande fan de Mamma Mia ! Elle connaît toutes les chansons par cœur et elle réalise, depuis le début de l’été, un rêve en faisant partie de cette comédie musicale.

Présentée 40 fois au Théâtre St-Denis, à Montréal, en juin et en juillet, Mamma Mia ! s’installe à la salle Albert-Rousseau, à partir du 14 août, pour 25 représentations.

La comédienne que l’on peut voir dans La dérape et dans le rôle de Pâquerette Deschamps dans Les pays d’en haut rêvait de chanter, faire de la scène et jouer dans cette comédie musicale mettant en vedette les chansons d’ABBA.

« J’avais envie de vivre ce trip-là «, a lancé Romane Denis, lors d’un entretien dans un restaurant de la rue Saint-Jean.

Mamma Mia ! raconte l’histoire de Donna et de sa fille Sophie qui vivent sur une île grecque. Sur le point de se marier, Sophie souhaite que son père, qu’elle n’a jamais connu, assiste à la célébration. Elle fouille dans le journal intime de sa mère et elle identifie trois pères potentiels qu’elle décide d’inviter.

« Elle se dit qu’en le voyant, elle va savoir qui est son père. Elle n’est pas capable de le reconnaître et se trouve confrontée à qui elle est. Sa mère, elle, voit son passé revenir la hanter au contact de ses anciens amants. Mamma Mia!, c’est l’histoire d’une belle relation fusionnelle entre une mère et sa fille », a résumé la comédienne.

Elle a tenté sa chance

Romane Denis s’identifie à Mamma Mia ! Elle n’a pas connu son père, qui est décédé lorsqu’elle avait deux ans.

« J’ai grandi seule avec ma mère et c’est une histoire qui me parle beaucoup. La quête identitaire de Sophie et cette relation fusionnelle entre une mère et une fille, je la connais », a-t-elle laissé tomber.

Romane Denis était au secondaire lorsqu’elle a découvert Mamma Mia!.

« Ma mère l’avait vu, elle m’en a parlé et nous sommes allées la voir ensemble à Broadway », a-t-elle mentionné.

Passionnée de chant et de musique, Romane Denis n’avait jamais joué au théâtre ou dans une comédie musicale. La comédienne a tenté sa chance, pour Mamma Mia !, en s’inscrivant aux auditions ouvertes au public. Sa candidature a été retenue et elle a obtenu le rôle de Sophie au terme du processus de sélection.

« J’ai eu peur, jusqu’à la première lecture, que le metteur en scène Serge Postigo change d’idée et que tout s’effondre », a-t-elle lancé.

Trois semaines après la première, au moment où le spectacle était bien en route, les détenteurs des droits de Mamma Mia ! ont exigé que les chansons d’ABBA soient traduites en français.

Seules Mamma Mia, Dancing Queen et Waterloo, livrées en rappel, pouvaient continuer d’être faites dans la langue d’origine.

« On a eu quelques heures pour faire la transition. C’était un peu épeurant, mais tout le monde voulait que ça fonctionne et ça s’est bien déroulé », a-t-elle précisé.

Avec 40 représentations, le spectacle est rodé et Romane Denis est très à l’aise sur les planches.

« C’est très cool. On n’est plus dans le stress, mais nous sommes dans le fun. Mon plus gros défi était d’apprendre les techniques pour préserver ma voix et mon corps. On danse beaucoup dans ce spectacle. Je pensais que c’était pour être compliqué, mais ça se fait comme un charme », a-t-elle mentionné.

La comédienne avoue être dans la meilleure forme de vie.

« Chaque représentation de Mamma Mia!, c’est deux heures de cardio. C’est un spectacle qui est très demandant physiquement », a-t-elle fait remarquer.

Romane Denis précise que Mamma Mia! est une comédie musicale qui se tient et que ce n’est pas uniquement un prétexte pour chanter des chansons d’Abba.

« Il y a une histoire que l’on suit à travers des chansons », a fait remarquer la comédienne, qui avoue avoir un une faible pour les chansons Voulez-vous, Mon cœur, c’est la musique (Thank You for the Music) et Un jeu dangereux (Name of the Game).


Mamma Mia ! est présenté du 14 août au 14 septembre à la salle Albert-Rousseau.