/news/currentevents
Navigation

Un couple d’aînés est troublé par un cadavre sur son terrain

Une importante fête battait son plein à plus d’une centaine de mètres de là

Coup d'oeil sur cet article

Un couple d’octogénaires est sous le choc après la découverte d’un corps poignardé sur son terrain, dans la nuit de samedi à dimanche, à Laval.  

Des policiers surveillaient la scène de crime, tôt dimanche matin, sur le boulevard de la Concorde Est, à Laval.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Des policiers surveillaient la scène de crime, tôt dimanche matin, sur le boulevard de la Concorde Est, à Laval.

Mario et Maria Télaro dormaient paisiblement dans leur maison du boulevard de la Concorde Est, quand des policiers ont sonné à la porte, passé minuit.  

Mme Télaro, 82 ans, a d’abord cru rêver, mais ils ont sonné une deuxième fois.  

Elle s’est levée et s’est dirigée vers la porte d’entrée avec son mari de 84 ans, où une horde de policiers et d’ambulanciers les attendaient.  

Le corps poignardé d’un homme de 21 ans, victime d’un meurtre, gisait dans leur entrée de cour, sur l’asphalte.   

« Ils l’avaient déjà couvert, mais ça m’a fait de la peine. On est rendu avec du monde de même... », raconte M. Télaro, un tailleur bien connu dans le coin.   

Mario Télaro, 84 ans, propriétaire de la résidence en arrière-plan. Le corps d’un homme poignardé a été trouvé sur son terrain.
Photo Amélie St-Yves
Mario Télaro, 84 ans, propriétaire de la résidence en arrière-plan. Le corps d’un homme poignardé a été trouvé sur son terrain.

Il a descendu les quelques marches de son entrée et a seulement vu les pieds de la victime dépasser du drap blanc.  

« Ça change un petit peu ce que tu as dans la tête, quand ça arrive en avant de chez vous », laisse-t-il tomber, encore troublé.  

Sa conjointe a préféré rester derrière.  

« Je ne voulais pas regarder, j’ai eu peur », dit-elle.  

Les deux aînés ignoraient ce qui avait bien pu se passer et qui était la victime.  

L’entrée de la résidence est munie d’un détecteur de mouvements qui allume une lumière lorsqu’il y a de l’activité et qui prend des photos à l’extérieur, souligne M. Télaro. Il espère que les images seront pertinentes pour les enquêteurs.  

Attroupement  

Les policiers du Service de police de Laval (SPL) ont initialement été appelés dans le secteur samedi soir pour un attroupement à plus d’une centaine de mètres de là.  

Il y avait une grosse fête dans une maison, avec plus d’une centaine de personnes, ce qui est confirmé par la police.  

Il y avait de la musique, du bruit et de l’animation à l’extérieur. Les rues étaient remplies de voitures, ce qui est peu commun à cet endroit, selon des voisins rencontrés par Le Journal.  

Des méfaits avaient été commis, et il y avait de la chicane dans le groupe de personnes, selon le SPL. Les policiers ont mis un bon moment à calmer le jeu.  

Délais 

Plus de 30 minutes se sont écoulées avant qu’on leur rapporte la présence d’un corps à quelques maisons de là. Les policiers et les ambulanciers ont tenté des manœuvres de réanimation sur place, sans succès. 

« C’est possible que tout soit relié, comme c’est possible que ça ne le soit pas », a indiqué Julie Marois, de la police de Laval.  

Les crimes majeurs enquêtent. Des policiers passaient le secteur au peigne fin dimanche, tandis qu’un maître-chien cherchait des preuves.  

Personne n’a été arrêté pour l’instant.