/sports/baseball
Navigation

Vladimir Guerrero fils veut gagner maintenant

Coup d'oeil sur cet article

Les Blue Jays de Toronto sont peut-être en reconstruction, mais cela n’empêche pas Vladimir Guerrero fils de vouloir commencer à accumuler les victoires dès maintenant.

«Nous nous sentons tellement bien en ce moment que nous pensons même à cette année, en dépit de notre fiche», a-t-il raconté au quotidien Toronto Sun après le gain de 5 à 4 des Jays contre les Yankees de New York, samedi.

Le fils de l’ancienne vedette des Expos de Montréal est d’ailleurs celui qui a donné la victoire aux siens en claquant un triple de deux points en septième manche.

«Nous avons l’intention de continuer à gagner, a-t-il ajouté. Nous allons travailler fort et voir ce qui va nous arriver. Je ne veux pas penser à l’an prochain. Nous sommes ici en ce moment et nous voulons gagner le plus grand nombre de matchs possible.»

Les espoirs en vedette

En frappant le premier triple de sa jeune carrière, Guerrero fils a poussé Bo Bichette et Cavan Biggio au marbre, deux autres espoirs de premier plan pour la troupe torontoise.

Même si les Jays sont loin de se battre pour une place en séries, le fait que ces trois joueurs amassent du temps de jeu contre de bonnes équipes comme les Yankees augure bien pour le futur.

«L’expérience que ces jeunes accumulent est très importante, surtout contre des équipes compétitives qui comptent sur de bons lanceurs et de bons frappeurs, a expliqué John Schneider, entraîneur des ligues majeures chez les Jays. Je pense d’ailleurs que nos jeunes ont élevé leur jeu d’un cran quand nous avons joué contre des formations comme les Yankees et les Red Sox [de Boston].»

Si Biggio a été promu dans les grandes ligues à la fin du mois de mai, Bichette est à Toronto depuis deux semaines.

Depuis l’arrivée de ce dernier, Guerrero terrorise les frappeurs adverses, comme en font foi sa moyenne au bâton de ,370, ses trois circuits, ses quatre doubles et son triple au cours des 14 derniers jours, avant les matchs de dimanche.

«C’est probablement bon pour lui d’être entouré de Bo et [Biggio], a dit Schneider. Ils ont joué ensemble pendant quelques années dans les mineures et maintenant ils sont ici ensemble.»