/news/currentevents
Navigation

Meurtres en Colombie-Britannique: les deux suspects se seraient suicidés

Meurtres en Colombie-Britannique: les deux suspects se seraient suicidés
Courtoisie / GRC

Coup d'oeil sur cet article

Les deux suspects soupçonnés d’avoir tué trois personnes dans le nord de la Colombie-Britannique à la mi-juillet se sont probablement suicidés, a révélé la Gendarmerie royale du Canada (GRC) lundi, à la suite des autopsies pratiquées sur leurs corps.

La GRC a d’abord confirmé que les corps des deux jeunes hommes retrouvés le 7 août sur les berges du fleuve Nelson, près de Gillam, dans le nord du Manitoba, sont bel et bien ceux de Kam McLeod et de Bryer Schmegelsky.

Le corps policier a précisé que les deux hommes semblent s’être suicidés à l’aide d’une arme à feu, plusieurs jours avant la découverte de leurs corps au terme d’une longue traque d’environ deux semaines. La police fédérale n’est cependant pas en mesure d’indiquer à quel moment précisément les deux jeunes de 18 et 19 ans se seraient enlevé la vie.

«Comme les deux individus sont décédés plusieurs jours avant la découverte des corps, l’heure et la date exactes de leur mort ne sont pas connues», a-t-elle souligné.

«Les policiers peuvent aussi confirmer que deux armes à feu ont été retrouvées près des deux cadavres et qu’une analyse médicolégale est en cours afin de déterminer si ces armes sont liées aux homicides survenus dans le nord de la Colombie-Britannique», a aussi indiqué la police fédérale par communiqué.

La semaine dernière, la GRC avait annoncé avoir retrouvé deux corps, ainsi que plusieurs objets en lien avec l’enquête sur les meurtres de Leonard Dyck, un chargé de cours en botanique retraité de l’Université de la Colombie-Britannique, dont le corps a été retrouvé le 19 juillet dernier, ainsi que ceux de Lucas Fowler, un Australien de 23 ans, et de sa petite amie, Chynna Deese, une Américaine de 24 ans, abattus le 15 juillet.

Les corps et les objets avaient été retrouvés à environ 8 km du RAV4 de Lenonard Dyck, qui avait été abandonné et incendié à Gillam. La GRC avait assuré, tout au long de sa chasse à l’homme, qu’elle avait la certitude que les deux fugitifs avaient tenté de trouver refuge dans les terres inhospitalières du nord du Manitoba.

La GRC poursuit maintenant son enquête pour tenter de déterminer les motifs des meurtres qu’auraient commis McLeod et Schmegelsky. Ceux-ci avaient déjà été formellement accusés, au cours de leur traque, du meurtre non prémédité de M. Dyck.