/world/america
Navigation

Brésil: Un député ex-acteur porno exclu du parti de Bolsonaro

Jair Bolsonaro
AFP Jair Bolsonaro

Coup d'oeil sur cet article

Le député brésilien Alexandre Frota, ancien acteur porno, a été exclu du Parti Social Libéral (PSL), la formation du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, qu’il avait critiqué ouvertement à plusieurs reprises ces dernières semaines. 

« Nous avons décidé d’exclure le député du parti », a annoncé le président du PSL, Luciano Bivar, à l’issue d’une réunion à Brasilia. 

« Il dit que la Constitution lui donnait le droit d’exprimer ses pensées, mais il oublie qu’il fait partie d’une institution, un parti politique, et qu’il faut en respecter la hiérarchie », a ajouté le dirigeant.  

Alexandre Frota, 55 ans, avait fortement critiqué il y a deux semaines le fait que le président Bolsonaro envisage de nommer son propre fils Eduardo, également député, au poste d’ambassadeur aux États-Unis. 

« Les relations diplomatiques ne doivent pas se confondre avec les amitiés personnelles (...) Les relations d’Eduardo avec les États-Unis sont de subordination, pas d’indépendance », a-t-il écrit dans une tribune publiée sur le site Brazil Journal. 

La semaine dernière, dans un entretien à Buzzfeed, le député a affiché son désaccord avec une déclaration de Jair Bolsonaro faisant l’éloge d’un tortionnaire notoire de la dictature militaire (1964-1985), que le chef de l’État avait qualifié de « héros national ». 

« Pour moi, le héros national, c’est Ayrton Senna (pilote de Formule 1 décédé en 1994) », a déclaré le député. 

Autre fait d’armes qui lui a valu les foudres du PSL: Alexandre Frota s’est abstenu la semaine dernière lors du vote à la Chambre des députés de la réforme des retraites, un des principaux projets du gouvernement Bolsonaro. 

Acteur dans des films classés X dans sa jeunesse, il a aussi joué dans des telenovelas de TV Globo, la plus grande chaîne du pays.  

En 2008, il a dit que jouer dans des films pornographique avait été « la pire erreur de sa vie ».  

Avant de se lancer en politique, il avait aussi été producteur et même joueur de football américain au club brésilien de Corinthians.  

D’autres personnalités ayant exprimé des divergences avec le président Bolsonaro ont été évincées, comme Gustavo Bebianno, ex-ministre du Secrétariat à la Présidence, limogé en février à l’issue de tensions avec Carlos Bolsonaro, un autre fils du chef de l’État.