/news/cannabis
Navigation

Comment encadrer la consommation de cannabis lors des festivals

Bloc pot cannabis joint
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la commission parlementaire sur le projet de loi resserrant l’encadrement du cannabis reprendra la semaine prochaine à Québec, le Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI) souhaite que ses propositions soient entendues afin de ne pas restreindre complètement la consommation de cannabis lors des festivals.  

Le projet de loi à l’étude par le gouvernement québécois doit interdire de fumer du cannabis sur la voie publique et dans les parcs, ce qui inclut les festivals et autres grands événements.  

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

«Nous avons fait quelques propositions. On prône une approche pragmatique, un encadrement réaliste, a soutenu Martin Roy, PDG du REMI en entrevue au Québec Matin. Pour l’instant, ce projet de loi nous semble être davantage une déclaration de principes, car je ne vois pas comment on va pouvoir l’appliquer.»  

Le REMI n’est pas opposé à un resserrement de l’encadrement, mais suggère notamment d’aménager des espaces réservés aux fumeurs sur les sites des festivals. Jusqu’ici, le gouvernement est resté sourd à leurs propositions.   

M. Roy rappelle que consommer du cannabis était illégal jusqu’au 17 octobre dernier et que ça n’a pas empêché les festivals de fumer du cannabis. De plus, il se demande qui donnera des contraventions sur le terrain.  

Le REMI affirme que l’encadrement de la consommation de cannabis est un casse-tête pour les responsables de festivals, alors que ce n’est pas à eux de faire respecter la loi.