/24m/transports
Navigation

Mesures d'atténuation sur la ligne Deux-Montagnes: Un stationnement incitatif à Boisbriand?

Coup d'oeil sur cet article

 Un stationnement incitatif à Boisbriand, duquel partiraient des autobus, pourrait faire partie des mesures d'atténuation mises en place pour pallier la fermeture prévue de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes. 

 Fin juillet, le transporteur exo a lancé un appel d’offres pour la réalisation d’une étude d’avant-projet sur l’implantation d’un stationnement incitatif temporaire pouvant accueillir entre 150 et 200 voitures près de l'autoroute 13, à Boisbriand. 

 Ce projet ferait partie des mesures envisagées en prévision de la fermeture de la ligne de train, d'abord partiellement dès janvier 2020, puis totalement en 2021, jusqu'à la mise en service du Réseau express métropolitain (REM) en 2023. 

 «Une des mesures d’atténuation qui a été développée vise à offrir un service d’autobus par navette, à partir d’un stationnement incitatif temporaire, au bassin d’utilisateurs de la ligne Deux-Montagnes qui résident dans le secteur de l’autoroute 13», peut-on lire dans le devis associé à l’appel d’offres. 

 Toujours pas de date 

 Exo et le ministère des Transports n'ont toutefois pas répondu aux questions du «24 Heures» à ce propos, rappelant que les détails des mesures d’atténuation seront dévoilés en septembre 2019, toujours sans donner de date. Il n'a par exemple pas été possible de savoir où les navettes d'autobus se dirigeraient. 

 Selon les documents techniques, la construction du stationnement serait prévue en 2020. Celui-ci compterait entre 150 et 200 places sur gravier, et un quai d'autobus serait situé sur le site ou sur une rue adjacente. 

 Le site à l’étude, un terrain en friche appartenant au ministère québécois des Transports, se situe dans l’emprise de l’autoroute A13, au croisement du chemin de la Grande-Côte et de la rue Hector-Lanthier. 

 Attente 

 Rappelons que les 15 000 utilisateurs de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes attendent depuis des mois les détails pour savoir comment ils pourront se rendre à Montréal, au travail ou à l'école à partir de janvier. 

 Selon les grandes lignes présentées en février, les temps de trajet iront jusqu'à doubler pour plusieurs clients d'exo, alors que des navettes d'autobus feront le trajet entre les gares et la ligne orange du métro (côté ouest).