/sports/hockey
Navigation

Un camp «relevé» pour les Remparts

Patrick Roy est emballé par ses nouveaux joueurs à l’aube de la nouvelle saison

Coup d'oeil sur cet article

À l’issue du dernier repêchage de la LHJMQ présenté au Centre Vidéotron, Patrick Roy se bombait le torse pour avoir ajouté des espoirs de qualité à la banque des Remparts. À quelques heures de découvrir sur la glace ces nombrils verts pour la première fois dans leur nouvel uniforme, le grand patron ne tenait plus en place.

« Oui, je le suis, excité. J’ai bien hâte de voir comment les jeunes vont se comporter. Pour moi, ça va être un camp d’entraînement relevé. Ça va être le fun de voir la compétition qu’il y aura à l’interne. On a beaucoup de bons jeunes qui arrivent du repêchage et on a des vétérans qui reviennent », a déclaré l’entraîneur-chef et directeur général mercredi après-midi, alors que 55 joueurs se sont rapportés au Pavillon de la Jeunesse pour l’ouverture du 23e camp d’entraînement depuis la renaissance.

« Mais ça faisait longtemps que je n’avais pas repêché autant de bons jeunes joueurs à un repêchage. C’est ça qui m’excite. L’identité et la culture des Remparts, on veut tout faire pour gagner et pour rapporter la coupe Memorial, comme on l’a si bien fait en 2006. Je suis un peu nerveux pareil, même si ça fait plusieurs années qu’on est dans ça. C’est toujours le fun et toujours excitant. »

Gaucher est prêt

Le sourire aux lèvres, Roy a d’ailleurs pris soin de serrer la pince à un contingent qui attendait patiemment la réunion lançant officiellement les activités. Les premières séances sur glace auront lieu jeudi matin à compter de 9 heures, alors que le premier match intraéquipe se tiendra en soirée sur le coup de 18 h. Question d’aider les nouveaux à s’intégrer, les patineurs de 19 et 20 ans seront exemptés de cette rencontre simulée.

Photo Jean-François Désgagnés

Premier choix de la formation québécoise en juin dernier (8e au total), l’attaquant Nathan Gaucher a mis les bouchées doubles pendant sa préparation estivale pour forcer les dirigeants à lui offrir un poste sur l’alignement régulier.

Le grand gaillard de 6 pi 2 po dit avoir augmenté sa masse musculaire tout en gagnant quelques livres. À l’entendre, les autres recrues n’auront qu’à bien se tenir dès les premières minutes sur la patinoire.

« J’ai travaillé fort tout l’été pour ça et, dès la première pratique, je vais vouloir montrer pourquoi j’ai été un choix de première ronde, en faisant valoir mon point. Je veux travailler le plus fort possible pour prouver que j’ai ma place dans l’équipe », a souligné ce produit des Gaulois de Saint-Hyacinthe qui a récolté 33 points en 42 parties l’an passé.

Roy a mis en garde ceux qui pourraient être tentés de placer des attentes démesurées envers Gaucher et Jacob Melanson, l’autre sélection de première ronde.

« Il faudra être patient avec nos jeunes joueurs. Les joueurs repêchés en première ronde, comme Gaucher et Melanson, il faut leur donner le temps de s’adapter et d’être confortables. »

Batailles à prévoir

Si plusieurs postes sont déjà pourvus, Roy prévoit une chaude lutte entre les hockeyeurs de 16 et 17 ans. Ils sont 35 au total. Il reste à voir lesquels pourraient forcer la main de l’entraîneur au détriment d’un joueur plus expérimenté.

« Leur façon de se comporter avec des joueurs de 19 et 20 ans, ça leur revient à eux et c’est ce qui va faire qu’on aura peut-être des décisions difficiles à prendre. Mais au moins, on aura des décisions difficiles et des choix intéressants. Comme organisation, on veut être mis au défi par des joueurs qui peuvent mêler les cartes », a assuré l’ancien gardien de but.

 

HORAIRE DES PROCHAINS JOURS

Jeudi / Vendredi / Samedi

  • Entraînements par groupe, 9 h à 12 h 30

Matchs intraéquipe (Pavillon de la Jeunesse)

  • Jeudi : A contre B (18 h)
  • Vendredi : B contre C (18 h)
  • Samedi : A contre C (15 h)

 

L’attrait de la NCAA : Des joueurs à convaincre

Issu du programme des Lions du lac Saint-Louis, James Malatesta entend toujours poursuivre sa carrière en sol américain. 
Photo Jean-François Désgagnés
Issu du programme des Lions du lac Saint-Louis, James Malatesta entend toujours poursuivre sa carrière en sol américain. 

Resteront-ils ? Vont-ils partir ? Le compte à rebours de 48 heures est commencé dans le cas des joueurs voulant conserver leur admissibilité auprès de la NCAA. À moins d’un revirement incroyable, les Remparts devront oublier l’excellent James Malatesta. Du moins, pour cette saison.

Répertorié au 11e rang parmi les meilleurs espoirs du dernier encan, le jeune homme de Kirkland avait glissé jusqu’en septième ronde en raison de ses intentions claires de poursuivre sa carrière en sol américain. Patrick Roy a même rencontré la famille durant l’été.

Rousseau ouvert

Même s’il a accepté l’invitation à participer aux premières heures de l’exercice, Malatesta semble déterminé à suivre son plan initial. Courtisé de toutes parts, il n’a toujours signé aucune entente avec une formation du circuit universitaire américain.

« Mon objectif principal est d’aller jouer aux États-Unis. D’avoir été repêché par les Remparts est un bel honneur, mais je crois toujours que j’irai aux États-Unis. Si ça ne fonctionne pas, je vais revenir avec les Remparts », a dit celui qui doit s’aligner cette saison avec Kimball Union Academy, une école préparatoire dans le New Hampshire.

Choix de cinquième ronde en juin, le gardien William Rousseau, qui doit joindre les rangs de l’université du Nebraska à Omaha dans deux ans, pourrait se laisser charmer.

« Je me dirige plus vers cette voie, mais je ne ferme pas la porte au junior majeur. Ce n’est pas signé. Je serai même peut-être là pour 72 heures si je paie. Oui, ils pourraient me convaincre. Je vais probablement retourner chez moi pendant 24 heures pour réfléchir », a-t-il suggéré.

De son côté, l’attaquant américain Alexander Teleguine, qui avait épaté l’an passé au camp avant de partir prématurément, a refusé de trop s’avancer quant à son futur. Il s’est engagé avec l’université Northeastern à compter de 2021-2022.

« Je m’en viens ici sans aucune pensée dans ma tête. Pour l’instant, mon plan est toujours de jouer dans la NCAA, mais on verra comment les choses vont et comment ce camp se déroule. Ce que je peux dire, c’est que c’est une excellente ligue et c’est clair que mon style cadrerait bien ici, mais je vais laisser les choses aller », a résumé ce choix issu du repêchage de 2018.

Décision des joueurs

Qu’importe l’avenue choisie par ces joueurs, en incluant les Américains Matt Copponi, Casey Raffone et Conner Chalmers ; Roy n’en fera pas de l’urticaire.

« Je n’ai pas d’attentes de ce côté-là. À la fin de l’équation, ça revient à eux de décider s’ils veulent poursuivre l’expérience ou pas [...] Je serais très surpris qu’un gars comme James Malatesta reste avec les Remparts cette année. »