/lifestyle/food
Navigation

Route des saveurs: les sorciers de l’île d’Orléans

Vincent Paris, confiturier en chef et propriétaire de la confiturerie Tigidou à Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans.
Photo courtoisie Vincent Paris, confiturier en chef et propriétaire de la confiturerie Tigidou à Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans.

Coup d'oeil sur cet article

Un jour, pour décrire « son île », Félix Leclerc disait qu’elle était une fleur dans l’eau. Il avait raison. L’endroit a quelque chose à la fois de jovial et de spirituel. Voire ensorcelant. Les gens vous le diront : on y ressent un profond rappel à la terre. C’est exactement ce qui s’est produit avec Vincent Paris, natif de Saint-Jean. Il est revenu en compagnie de Catherine Trudel, native de Saint-Laurent, après presque 30 ans d’exil.

« J’ai ressenti ce besoin de revenir ici. Je travaillais en marketing et j’ai collaboré à plusieurs dossiers concernant l’agrotourisme. Je ressentais un besoin d’avoir les deux mains dans la terre et non plus sur le clavier. On a trouvé une grange abandonnée, ou plutôt, c’est elle qui nous a trouvés. On a mis la main à la pâte et nous en sommes à notre septième année », explique le propriétaire et confiturier en chef Vincent Paris.

100 % local

Pour cet ancien expert en marketing, le respect pour les aliments est primordial. Tous les fruits, sans exception, proviennent des producteurs de l’île.

« Quand la saison se termine et qu’il n’y a plus de bleuets sur l’île, il n’y a donc plus de bleuets dans nos chaudrons. »

Avec la popularité grandissante de la cuisine kéto, leurs produits auront de quoi réjouir les amateurs. La quantité de sucre utilisé, biologique et équitable, est beaucoup moins importante que dans les confitures commerciales. Les artisans de Tigidou préfèrent mettre de l’avant des herbes et des épices.

On n’a qu’à penser à la confiture framboise et coriandre. Sur des rôties, c’est savoureux. L’amateur de fruits de mer en moi vous inviterait à l’utiliser pour déglacer doucement un poêlon dans lequel vous auriez fait revenir des pétoncles. Quelques filets, et ça y est. Un délice, je vous le jure !

Il vous faudra aussi découvrir le caramel de pommes au whisky de même que l’incontournable confiture Tite fraise. Des produits savoureux à 100 % île d’Orléans.

Un pot à la fois

« Tous nos produits, confitures, gelées, sont cuits doucement en petites quantités dans de petits chaudrons. On n’ajoute aucun additif ou agent de conservation. On fabrique un pot à la fois. Il faut donc venir à la grange pour vivre l’expérience », conclut le confiturier.

Chaque pot savamment concocté renferme une préparation savoureuse dont la recette se retrouve secrètement dans les vieux grimoires de sorciers. Car au fond, c’est un peu ce qu’ils sont.


► Site web : tigidou.ca