/entertainment/opinion/columnists
Navigation

La porno des bien-pensants

Coup d'oeil sur cet article

Connaissez-vous « la pornographie de la bien-pensance » ? C’est une expression fabuleuse, inventée par l’humoriste américaine Sarah Silverman, pour décrire la tendance obsessive de la gauche libérale progressiste à traquer le moindre comportement qui s’écarte de la règle et à se regarder dans le miroir en se trouvant bien bon d’être bien-pensant.

Sauf que Silverman, qui est elle-même une femme de gauche, vient d’être victime de cette Police de la pensée de gauche ! Avouez que c’est assez ironique.

UN « BLACKFACE » ANTIRACISTE

Sarah Silverman est une humoriste qui déteste Trump et appuie le démocrate Bernie Sanders. Elle n’a pas peur de la controverse. Mais elle a confié récemment à un journaliste qu’elle avait perdu un rôle dans un film quand les producteurs ont retrouvé une photo d’elle, datant de 2007, où elle s’était maquillée en Noire.

Aux États-Unis, le « blackface » est considéré comme un crime presque aussi grave que de manger des enfants vivants.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Ce qui est particulier, c’est que Silverman s’était maquillée en Noire... pour dénoncer le racisme. Dans un sketch de son émission sur Comedy Central, Silverman, qui est juive, se demandait qui est le plus victime de discrimination : les Noirs ou les Juifs ?

Elle ne se maquillait pas en Noire par racisme, mais par antiracisme ! Mais comme notre époque ne laisse place à aucune nuance, à aucun contexte, les producteurs ont seulement vu cette photo de Silverman avec du fond de teint foncé et ils se sont dit : « On ne veut rien savoir de cette fille raciste et on annule son contrat la veille du tournage ».

Dans une entrevue avec le journaliste Bill Simmons, Silverman a dénoncé cette « mentalité de censure » qui traque le moindre faux pas, qui fouille dans tes vieux messages sur les médias sociaux et qui ultimement te fait perdre des jobs.

« C’est comme, si tu n’embarques pas, si tu dis un mot de travers, si tu as déjà tweeté un truc... tout le monde te lance la première pierre. C’est une perversion, a-t-elle raconté. C’est vraiment rendu : ‘‘Regardez comme je suis vertueux, et je vais passer ma journée à vérifier combien de personnes likent ma vertu sur les médias sociaux’’. »

Silverman a tellement raison ! Les bien-pensants adorent se regarder être bien-pensants ! C’est comme se masturber devant un miroir parce que tu te trouves tellement beau.

PRETTY IMMIGRANTS ?

Parlant d’artistes et d’étalage de sa vertu... Avez-vous vu les images de Richard Gere (le comédien de Pretty Woman et Officier et gentleman), qui est monté vendredi à bord d’un navire humanitaire pour une belle « photo op » avec des migrants qui veulent entrer illégalement en Europe ?

Je me demande ce que Richard Gere, qui est bouddhiste, pense de la déclaration que son grand ami le dalaï-lama a faite récemment à la BBC : « L’Europe appartient aux Européens. Les réfugiés devraient travailler à reconstruire leur propre pays ».

Comme le disait Anne-Sophie Chazaud dans Causeur : « Richard Gere, devenu comique malgré lui, est venu faire le show en Méditerranée avec des migrants, dont il demande au petit peuple européen d’assurer l’accueil, se gardant naturellement de les emmener sous son bras généreux dans sa villa cossue ».

D’après vous, Richard Gere, dont la fortune est estimée à 120 millions, fait-il dans la « pornographie bien-pensante » ?