/sports/hockey
Navigation

Drew Doughty croit au retour des Kings

Coup d'oeil sur cet article

Le défenseur des Kings de Los Angeles Drew Doughty estime que son équipe reprendra de la vigueur en 2019-2020 après une saison moribonde.

La formation californienne a conclu la dernière campagne dans la cave de l’Association de l’Ouest et au 30e échelon du classement général de la Ligue nationale. Ayant vu les siens rater les séries trois fois au cours des cinq plus récentes années, le vétéran aborde le futur à court terme avec une attitude positive.

«Nous sommes enthousiastes à l’idée d’obtenir une autre occasion de montrer à tout le monde que nous avons encore ce qu’il faut pour gagner et que nous formons un club aspirant à la coupe Stanley, a-t-il déclaré au site NHL.com. Ce ne sera peut-être pas parfait au début et nous aurons besoin de travailler, mais nous connaîtrons du succès.»

«Tous les gars prennent cela personnellement. Nous avons trimé dur pendant notre vie pour être à ce niveau et nous sommes honorés de jouer pour les Kings. L’an passé, l’organisation a échoué à cause de nous», a ajouté le patineur de 29 ans.

Nouveau visage

Ainsi, les porte-couleurs des Kings estiment qu’ils doivent racheter à tout prix leurs ennuis passés. Il n’est pas question de vivre une autre saison marquée par le congédiement d’entraîneurs. À Los Angeles, John Stevens a été limogé tôt dans le calendrier régulier, Willie Desjardins terminant l’année derrière le banc. Celui-ci a été remplacé par Todd McLellan en avril.

«Il a dirigé de bonnes formations et nous avons eu de bonnes batailles avec ses équipes, a précisé Doughty à propos des Sharks de San Jose et des Oilers d’Edmonton, les deux clubs que McLellan a dirigés auparavant. Elles luttaient férocement et prônaient un style de la vieille école, c’est-à-dire un jeu dur, hargneux et basé sur l’importance de finir les mises en échec et d’aller au filet. Ce n’était pas très joli, elles ne misaient pas nécessairement sur l’attaque massive, mais leur jeu à 5 contre 5 était bon et chaque joueur bataillait pour son coéquipier.»

Aux yeux de Doughty, l’arrivée d’un nouveau mentor à la barre des Kings constitue un vent positif qui touchera tous les membres du club.

«Son système cadrera bien avec l’équipe, mais plusieurs estiment que nous devons ajouter de la vitesse également. Je pense que notre directeur général Rob Blake a accompli du bon boulot en ce sens au repêchage, a-t-il dit. Pour cette année, on s’attend à être meilleur qu’il y a un an. [...] Nous n’avons pas emprunté la direction voulue, mais l’année dernière est chose du passé et on a appris de nos erreurs.»