/news/currentevents
Navigation

Atterrissage d'urgence à Roberval

L'hélicoptère qui appartient à un dirigeant des Résidences Soleil est une perte totale

Un bris mécanique s’est déclaré au moment de l’atterrissage de l’hélicoptère. La poutre de la queue de l’aéronef a été arrachée lors de la manoeuvre. Sur la photo, on aperçoit les débris à gauche de l’appareil.
Photo Roger Gagnon Un bris mécanique s’est déclaré au moment de l’atterrissage de l’hélicoptère. La poutre de la queue de l’aéronef a été arrachée lors de la manoeuvre. Sur la photo, on aperçoit les débris à gauche de l’appareil.

Coup d'oeil sur cet article

Deux passagers d’un hélicoptère s’en sont tirés indemnes après avoir eu à se poser d’urgence en raison d’un problème mécanique, samedi matin, à l’aéroport de Roberval, l'appareil à bord duquel ils prenaient place étant cependant une « perte totale ».

L'aéronef, un Robinson R44, avait décollé de l'aéroport de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal, en direction du Nord-du-Québec et devait se poser à Roberval, en bordure du Lac-Saint-Jean, pour y faire un plein d'essence. Un bris mécanique s’est toutefois déclaré pendant la phase d’atterrissage vers 8 h 20, forçant le pilote à se poser en urgence au bout de la piste. La poutre de queue de l'hélicoptère aurait alors été sectionnée.

« Il s’en allait dans le nord pour la pêche et il arrêtait ici pour faire le plein. C’est là qu’il y a eu un petit problème », a expliqué au Journal Jonathan Bernier-Claveau, de l’aéroport de Roberval, qui a été le premier à intervenir sur la scène.

Poutre de queue arrachée

Le pilote a tenté une manoeuvre d'autorotation, ce qui lui a permis de réussir malgré tout son atterrissage d'urgence (voir encadré).

Selon des informations obtenues par TVA Nouvelles, c'est Eddy Junior Savoie, directeur général des Résidences Soleil et fils du fondateur Eddy Savoie, qui était aux commandes de l'hélicoptère.

« Il a essayé d’atterrir comme ça puisqu’il n’avait plus d’aide du moteur », explique M. Bernier-Claveau.

L’appareil serait néanmoins une « perte totale », la poutre de queue de l’hélicoptère ayant été carrément arrachée vers la fin de l’approche.

Heureusement, les deux passagers, M. Savoie et une adolescente qui l’accompagnait, s’en sont sortis sans séquelles, selon la Sûreté du Québec.

Selon nos informations, M. Savoie et sa passagère se sont d'ailleurs envolés à bord d'un hélicoptère de remplacement quelques heures après l'accident, afin de poursuivre leur route vers le Nord-du-Québec. La cause du bris mécanique reste à déterminer.

Le Bureau de la sécurité des transports a été informé de l’accident et déterminera s’il y a matière à enquête.

-Avec l’Agence QMI

Qu’est-ce que l’Autorotation ?

  • Manœuvre de base en cas d’urgence en vol
  • Pratiquée pendant les cours de pilotage
  • Il peut arriver que la queue de l’hélicoptère heurte le sol à l’atterrissage lorsque le cambrage de l’appareil, bien qu’obligatoire, est trop prononcé

« L’autorotation, ça permet de faire tourner le rotor, lors d’une panne moteur, avec l’air qui vient du dessous. [...] En changeant l’angle des pales qui continuent de tourner, le pilote inverse l’action du vent, et ça lui permet de maintenir une portance qui peut être réduite à l’approche du sol. »

- Stéphane Grenier, chef pilote et chef instructeur à l’école de pilotage Passport Hélico