/lifestyle/health
Navigation

Burgers végé au banc d’essai

Coup d'oeil sur cet article

Ils sont plus en vogue que jamais et ont même gagné le palais des plus carnivores ! Les burgers végé ont envahi nos étals et même nos chaînes de restauration rapide. Reste à voir si les galettes végé sont réellement santé ! Mon banc d’essai !

NOTRE ANALYSE

51 galettes végétariennes ont fait l’objet de ce banc d’essai. Les formats de galettes variaient considérablement de 56 g à 142 g. Malgré les différences de poids, c’est bien une unité, soit une galette, qui a servi de base comparative.

Les valeurs nutritives varient, par unité :

  • De 60 à 290 calories
  • De 1,5 à 18 g de lipides (de 0 à 6 g de gras saturés)
  • De 45 à 640 mg de sodium
  • De 0 à 8 g de sucres
  • De 0 à 13 g de fibres
  • De 3 à 29 g de protéines
  • De 4 à 60 % de VQ en fer

UNE GALETTE VÉGÉ, UN REPAS COMPLET ?

Plusieurs galettes analysées (surtout celles à base de céréales et légumes seulement) n’apportent que 3 à 5 g de protéines ce qui est trop peu pour un repas complet, à moins de compléter le menu avec des noix, des légumineuses ou une autre source de protéines (un yogourt grec, du fromage chez les personnes non végétaliennes).

DE QUOI SONT COMPOSÉES NOS GALETTES VÉGÉ ?

La composition des galettes végé est très variable. Certaines sont composées de produits céréaliers (riz brun, gluten, millet, quinoa), d’autres de légumineuses (soya, pois, pois chiches, haricots noirs). Le choix de la source de protéines influencera le contenu total en protéines. Les protéines de pois et les isolats de protéines de soya donnant souvent les produits les plus protéinés. L’huile de coco est aussi présente, surtout chez les nouveaux joueurs. Comme sa teneur en gras saturés est importante, elle déclasse plusieurs des produits qui l’utilisent.

Les meilleurs choix

Photo Chantal Poirier

Composé de quinoa, de haricots blancs, de graines de tournesol et de protéines de riz brun, les galettes paprika fumé, tomates séchées et haricots blancs Aliments Racine se distinguent par leur belle liste d’ingrédients. La galette de 125 g apporte 14 g de protéines et seulement 45 mg de sodium, soit la teneur la moins élevée du banc d’essai. Un excellent choix !

Photo Chantal Poirier

Avec seulement 135 mg de sodium par 100 g, la galette veggie originale Big Mountain Foods affiche la plus haute teneur en fibres du banc d’essai, soit 13 g. Elle est composée de pois cassés jaunes, de légumes, de graines de tournesol et de chia. Elle apporte 12 g de protéines ce qui est acceptable considérant qu’il y a aussi des protéines dans le pain. Malgré la présence d’huile de coco, la teneur en gras saturés est moins élevée que plusieurs galettes qui utilisent aussi cet ingrédient.

Photo Chantal Poirier

Avec 14 g de protéines et 260 g de sodium par unité de 75 g, la galette de tofu aux légumes avec aneth Soyarie affiche une liste d’ingrédients très courte composée de tofu, légumes, épices et huile de canola.

Les moins bons choix

Photo Chantal Poirier

Parce qu’il est le plus salé du banc d’essai (640 mg) et que sa liste d’ingrédients n’est guère intéressante (plusieurs additifs), le burger sans viande Les meilleurs du monde Le Choix du Président est notre moins bon choix. Dommage puisqu’il est particulièrement riche en protéines et en fer (il est enrichi).

Photo Chantal Poirier

Le burger Amy’s genre California affiche une teneur en sodium élevée (500 mg) tout en apportant trop peu de protéines (6 g par galette de 71 g). C’est dommage, car sa liste d’ingrédients est parfaite !

Photo Chantal Poirier

Le burger végétarien au quinoa Irrésistibles Mieux-être s’approche du choix précédent avec 5 g de protéines et 480 mg de sodium par galette de 113 g. C’est aussi la galette qui contient le plus de sucres (8 g). On dénote d’ailleurs la présence de sucre de canne évaporé dans la liste d’ingrédients.

Le Beyond Meat sous la loupe

Photo Chantal Poirier

Avec 18 g de gras (dont 5 en gras saturés) et une liste d’ingrédients des plus longues (huile de coco raffinée, méthylcellulose, chlorure de potassium notamment), le burger Beyond Meat ne fait pas l’unanimité ! Il apporte 390 mg de sodium (non négligeable). Seule sa teneur en protéines (20 g) est intéressante.

Deux nouveaux joueurs ont aussi fait leur entrée dans le rayon du végé qui imite presque parfaitement la viande. Voyons s’ils font mieux !

Photo Chantal Poirier

Le LightLife burger à base végétale contient deux fois moins de gras saturés (2,5 g) et deux fois plus de fibres (4 g), mais c’est le plus salé, avec 540 mg de sodium. S’il contient un peu moins d’ingrédients, la qualité de ces derniers est similaire au Beyond Meat.

Photo Chantal Poirier

Sur le marché depuis un mois à peine, on retrouve le burger végétal Vegeat. Il apporte 450 mg de sodium et 6 g de gras saturés. Il contient moins d’ingrédients, mais n’est pas enrichi en vitamines et minéraux ce qui explique la liste plus courte.

Les trois produits précédents sont composés de protéines de pois et apportent tous 20 g de protéines ce qui est bien. Ils contiennent tous de l’huile de coco. De par leurs listes d’ingrédients et leurs teneurs en sodium, aucun des trois produits ne peut se classer dans nos recommandations.