/sports/racing
Navigation

«C’était n’importe quoi...»

Une modeste 7e place pour Ranger en série Pinty’s

«C’était n’importe quoi...»
Photo Agence QMI, Andréanne Lemire

Coup d'oeil sur cet article

Andrew Ranger aurait souhaité accentuer son avance en tête du championnat de la série NASCAR Pinty’s, mais le sort en a voulu autrement.

Le pilote de Roxton Pond a dû se contenter de la septième place samedi soir à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, dans une fin d’épreuve qui a pris les allures d’une course de voitures tamponneuses.

« C’était n’importe quoi, a indiqué Ranger. Les drapeaux jaunes se sont succédé et les esprits se sont échauffés. L’important, dans ce contexte, c’était de rapporter la voiture en un morceau. Ce que j’ai réussi à faire de peine et de misère. »

« On a sauvé les meubles en sachant qu’on n’avait pas la voiture pour rouler en avant. »

Doublé ontarien

Pour la première fois en 2019, ce n’est pas un représentant du Québec qui a paradé dans le cercle du vainqueur. Les Ontariens Jason Hathaway et D.J. Kennington ont en effet orchestré le doublé lors de cette neuvième étape de la saison.

Alexandre Tagliani, qui a survécu à l’hécatombe, les a accompagnés sur le podium. Louis-Phillipe Dumoulin, Alex Labbé et Kevin Lacroix ont suivi dans l’ordre.

Lacroix, plus sérieux rival de Ranger pour la course au titre, s’est ainsi rapproché à 11 points du leader avec quatre étapes à disputer dont la prochaine aura lieu ce week-end à Mosport.

Le pilote de Saint-Eustache, qui a mené 195 tours de la course, semblait imbattable à Antigonish. Malgré l’avance importante qu’il s’était forgée, Hathaway et D.J. Kennington se sont rapprochés de lui tour après tour avant la tombée du rideau.

Deux neutralisations dans les derniers tours ont donné l’occasion à Hathaway de malmener Lacroix et de le doubler non sans avoir joué du... coude.

Quant à Dumoulin, victorieux chez lui à Trois-Rivières la semaine précédente, il est troisième au classement cumulatif à 17 points du meneur. Tous les espoirs lui sont encore permis pour remporter un troisième titre.

Seulement 14 pilotes se sont inscrits à la course de samedi soir, soit le plus faible taux de participation de la saison.

Victoire et record pour Laperle

Patrick Laperle est le nouveau détenteur des records des victoires dans les épreuves de stock-car de l’American Canadian Tour (ACT).

Le pilote de Saint-Denis-sur-Richelieu a remporté la prestigieuse course du « Bacon Bowl » disputée samedi soir à l’Autodrome Chaudière à Vallée-Jonction pour mettre la main sur la bourse de 10 000 $ décernée au vainqueur.

En gagnant pour la 46e fois de sa carrière, il devance maintenant l’Américain Brian Hoar avec qui il était à égalité avec 45.

« Cette course ne fut pas de tout repos, a fait savoir le vétéran de 53 ans. L’action n’a pas manqué, mais on a su tirer notre épingle du jeu. Je suis très heureux de ma performance. C’est une victoire d’équipe. »

L’Américain Nick Sweet, un des meilleurs de la spécialité, et le Québécois Jean-François Déry, ont rallié l’arrivée en deuxième et troisième position respectivement.

Au pied du podium

Quant à Raphaël Lessard, qui renouait avec son public deux jours après avoir participé à une épreuve de la série des camionnettes NASCAR Gander Outdoors à Bristol, il s’est classé à la quatrième position.

Le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce s’est emparé des commandes de la course avant qu’un accrochage l’impliquant avec Samuel Charland le relègue en fond de peloton. Il a terminé au quatrième rang après une belle remontée.