/news/society
Navigation

Des messes désormais célébrées au cœur d’une fromagerie réputée

église
Photo Caroline Lepage

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ÉLIZABETH-DE-WARWICK | Une famille de producteurs laitiers a investi 5 M$ depuis 10 ans pour transformer le presbytère et l’église de leur village, au Centre-du-Québec, en une fromagerie qui a déjà gagné plusieurs prix.  

Le producteur laitier Jean Morin a eu un coup de foudre, lors d’un voyage en Europe, où il a visité des producteurs de fromages fins. Il s’est alors lancé le défi de fabriquer des fromages de cette catégorie, avec le lait de ses vaches. 

Le propriétaire de la fromagerie, Jean Morin, a aménagé dans l’église du village une salle d’affinage pour ses meules de Louis D’or.
Photo Caroline Lepage
Le propriétaire de la fromagerie, Jean Morin, a aménagé dans l’église du village une salle d’affinage pour ses meules de Louis D’or.

À l’abandon  

En 2005, son frère Dominic et lui ont acheté le presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick, situé en face de la ferme familiale. Ce bâtiment, laissé à l’abandon, a été transformé en fromagerie, avec des moyens modestes, car les créanciers n’osaient pas financer cette aventure. «Ils nous ont dit de faire nos preuves», rapporte l’homme de 60 ans.  

La Fromagerie du presbytère, qui porte bien son nom, s’est vite taillé une réputation, en remportant des prix au Concours des fromages du Québec.  

Ces honneurs ont aidé à obtenir les appuis financiers pour agrandir trois fois le presbytère, en 10 ans.  

En 2015, la Fromagerie du presbytère est devenue propriétaire de l’église et a investi un million de dollars supplémentaires pour y aménager une salle où sont affinées les grosses meules de Louis D’or.  

Rassembleuse  

La salle d’affinage dans l’église n’empêche pas la vingtaine de fidèles d’assister à la messe, chaque dimanche, dans la chapelle située dans le chœur de l’église.  

«C’est un service à la communauté. Je tiens à être le gardien du patrimoine religieux du village», dit celui qui a présenté son projet de transformation d’église dans plusieurs régions du Québec.  

Une salle communautaire a été aménagée dans le jubé pour accueillir les réceptions familiales. La Fromagerie du presbytère a conservé la vocation rassembleuse de l’église. Elle attire des foules, les vendredis soirs d’été, soit la seule journée où le fromage en grains est disponible au comptoir. Des terrasses et de l’animation musicale sont à la disposition des clients. L’été passé, un record de 7500 visiteurs a été enregistré en un seul soir.  

M. Morin est heureux de savoir que ses quatre enfants pourront gagner leur vie en prenant la relève de la ferme et de la fromagerie.