/news/education
Navigation

Des conseils pour bien choisir le sac à dos de son enfant

bloc rentrée scolaire
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

En vue de la rentrée scolaire, l’Association des chiropraticiens du Québec livre quelques conseils pour bien choisir le sac à dos des enfants qui (re)prendront bientôt le chemin de l’école.

Un sac à dos dont la taille est inappropriée, qui est trop chargé ou mal ajusté peut affecter la santé neuro-vertébrale de vos enfants: «Un sac à dos porté sur une seule épaule peut entraîner une déviation de la posture. Si le sac est trop pesant, le corps aura tendance à pencher vers l'avant pour compenser, entraînant des tensions aux épaules et au cou», a expliqué Dre Marie-Hélène Boivin, chiropraticienne et présidente de l'Association des chiropraticiens du Québec.

Pour choisir le bon sac à dos, il est essentiel que l’enfant soit présent au moment de l’achat, puisque sa taille déterminera le choix d’un sac.

Voici quelques critères sur lesquels se baser pour bien choisir un sac à dos

  • Le sac doit être composé d’un matériel léger avec des bretelles rembourrées d’environ 5 centimètres de large, une ceinture ajustable aux hanches ainsi qu’une sangle à la poitrine.
  • Le derrière du sac à dos doit aussi être rembourré afin qu’il puisse tenir lorsqu’il est vide et pour dégager le cou et les aisselles de façon adéquate.
  • Le dessus du sac ne doit pas dépasser le haut des épaules de l'enfant.
  • Le fond du sac ne doit pas être plus bas que les hanches (non appuyé sur les fesses).
  • Il doit être assez large pour mettre tous les cahiers tout en étant le plus compact possible.
  • Il faut éviter de trop le charger.

Au contraire, voici les signes qui permettent d’identifier un mauvais sac à dos

  • L’enfant se penche vers l'avant pour balancer le poids du sac à dos.
  • L’enfant lève une épaule afin d'éviter que la bretelle ne glisse.
  • Le sac à dos lui bat sur le postérieur quand il marche.
  • L'enfant doit placer une main sous son sac à dos pour soulager la pression sur ses épaules.
  • La peau de l'enfant porte les marques des bretelles quand il les enlève.
  • L'enfant se plaint de douleurs au dos, au cou ou aux épaules.