/24m/city
Navigation

Grand excès de vitesse de Benoit Dorais: Valérie Plante garde confiance en son bras droit

Grand excès de vitesse de Benoit Dorais: Valérie Plante garde confiance en son bras droit
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL |  Dans une première intervention publique sur le sujet, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a assuré qu'elle maintenait sa confiance en son bras droit, Benoit Dorais, malgré son grand excès de vitesse.

«M. Dorais, le comportement qu’il a eu sur l’autoroute était tout à fait inacceptable», a déclaré Mme Plante, lundi, dans une mêlée de presse en marge d’une annonce économique, quelques heures avant la séance du conseil municipal. «C’est inacceptable, mais j’ai absolument tout à fait confiance en M. Dorais, dans ses capacités à gérer les finances de la Ville.»

En avril dernier, le président du comité exécutif de la Ville s’est fait pincer roulant à 171 km/h sur l’autoroute 35 en Montérégie. La nouvelle de ce grand excès de vitesse, rapportée par notre Bureau d’enquête, n’avait pas été commentée de vive voix par la mairesse, qui était à l’étranger à ce moment.

«Il ne s’est pas défilé. Il fait face à la loi comme tout citoyen qui roulerait à grande vitesse sur l’autoroute», a rappelé Mme Plante.

M. Dorais avait admis qu’il s’agissait d’une «erreur» et d’un «manque de jugement» de sa part. Depuis son élection, il avait déjà reçu trois contraventions pour excès de vitesse.

Selon Ensemble Montréal, M. Dorais devrait démissionner comme président du comité exécutif et n’aura pas de crédibilité en parlant de sécurité routière. «On ne peut pas d’un côté avoir quelqu’un qui a fait un tel geste qui est tellement dangereux et ne pas penser que cela ne va pas refléter sur son administration», soutient le chef du parti d'opposition, Lionel Perez.

«Ma confiance en M. Dorais, elle est entière», a réitéré Mme Plante, interpellée au conseil municipal. Benoit Dorais a évoqué, pour sa part, les mesures d’apaisement de la circulation qu’il a mises en place comme maire de l’arrondissement du Sud-Ouest.