/sports/soccer
Navigation

Le meilleur de la semaine en MLS

Coup d'oeil sur cet article

Les Timbers de Portland et Atlanta United FC ont conclu la 24e semaine de la saison en se livrant un duel enlevant, dimanche, dans une reprise de la dernière finale de la Major League Soccer (MLS).

Grâce à des buts de Leandro Gonzalez Pirez et de Josef Martinez, Atlanta a quitté le Providence Park avec une victoire lui permettant de reprendre la première place de l’Association de l’Est à l’Union de Philadelphie.

Pas si mal, ’autant plus que plus tôt dans la semaine, la troupe de l’entraîneur Frank de Boer s’est adjugée la Campeones Cup devant Club America, champion mexicain et puissance continentale.

Le champion en titre de la Coupe MLS est possiblement en train de retrouver son aplomb des grands jours.

Qu’y a-t-il d’autre à retenir de cette semaine?

À environ un mois et demi de la fin du calendrier régulier, le Los Angeles FC est déjà assuré d’entrer en éliminatoires : le club californien l’a emporté 2 à 0 à Salt Lake City, samedi, pour mettre la main sur son laissez-passer.

Carlos Vela a établi un impressionnant record en inscrivant son 24e but de la campagne. Si on y ajoute ses 15 passes décisives, aucun autre joueur, dans l’histoire de la MLS, n’a participé directement à autant de buts sur une saison. Et il reste encore neuf parties à la campagne du LAFC.

Par ailleurs, Chris Wondolowski, buteur le plus prolifique de l’histoire de la ligue, a atteint le plateau des 10 filets, samedi, pour une 10e saison dans sa carrière en MLS. C’est un autre record pour le vétéran des Earthquakes de San Jose.

Sinon, la lutte aux éliminatoires devient de plus en plus échevelée.

Dans l’Ouest, cinq points séparent les deuxième et huitième places au classement.

Dans l’Est, la lutte à trois entre l’Impact de Montréal, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre et le Toronto FC est devenue une lutte à cinq après que ces trois clubs, qui tous fait match nul samedi, eurent raté leurs occasions de distancer le bas du classement. Il faut maintenant surveiller le Fire de Chicago et Orlando City SC, qui ont refusé de baisser les bras, eux qui n’étaient plus dans le coup il y a encore quelques semaines.

Seulement deux points séparent les sixième et 10e places dans l’Est.

D’ailleurs, l’Impact peut-il se glisser en éliminatoires? Non seulement l’équipe voit des joueurs importants se blesser à répétition, mais en plus, elle doit trouver un nouveau défenseur central numéro 1. L’équipe offre un jeu frustrant d’irrégularité depuis deux mois. Accorder des buts sur un coup de pied de coin fait officiellement partie de l’ADN du club n’ayant obtenu qu’une victoire en MLS depuis la fin juin.

La liste des problèmes et autres inquiétudes est longue et il faudra que beaucoup de choses tournent bien pour que l’Impact entre en éliminatoires.

Sur ce, voici le top 5 de la semaine en MLS:

  • Le plus beau but de l’histoire de la Coupe Campeones

Le match de mercredi entre Atlanta United FC et Club America était le deuxième de l’histoire de la compétition. Ce n’est pas remarquable, mais il faut le souligner : le but inscrit par le vétéran Jeff Larentowicz, d’Atlanta, était une belle réussite. Sa frappe de loin a touché quelque chose en chemin, mais elle a laissé pantois le club mexicain, qui a dû concéder la défaite dans un match tout à fait excitant.

  • Quatre fois Zlatan

Zlatan Ibrahimovic maintient son rythme d’enfer pendant que le Galaxy de Los Angeles cherche à s’assurer une place en éliminatoires. Le grand attaquant suédois a marqué deux fois contre le FC Dallas, mercredi, avant de refaire le coup samedi, cette fois contre les Sounders de Seattle, un rival direct au classement. Le voilà à 20 buts en 21 matchs cette saison. Et ça n’étonne personne.

  • Crépeau dit non

Dans une saison difficile pour les Whitecaps de Vancouver, le gardien québécois Maxime Crépeau est l’un des rares points positifs. L’ancien de l’Impact a obtenu son cinquième jeu blanc de la saison, samedi, dans un gain de 1 à 0 contre D.C United.

  • Brillant Santos

Le Crew de Columbus est plutôt largué dans la course aux éliminatoires, mais il ne s’est pas gêné pour servir d’épine dans le pied du Toronto FC. Le milieu offensif Pedro Santos s’est mis en évidence, samedi, en bénéficiant d’une superbe passe de Wil Trapp pour ensuite surprendre le gardien Quentin Westberg, qui ne s’imaginait pas que le Portugais choisirait la volée.

  • Lumineux Rzatkowski

Le milieu de terrain des Red Bulls de New York Marc Rzatkowski a servi une splendide demi-volée au Revolution, samedi, dans un verdict nul de 1 à 1.