/entertainment/stage
Navigation

Le Diamant se dévoilera bientôt

Hâte de voir Le Diamant ? Notez ces dates pour vous rendre dans le Vieux-Québec

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Après des mois et des mois de travaux, Le Diamant sera ouvert au public à compter du 31 août. Mais il faudra réserver sa place.

Coup d'oeil sur cet article

 Depuis le temps qu’on en parle, Le Diamant s’offre enfin au regard des passants dans le Vieux-Québec et, très bientôt, le public pourra le découvrir de l’intérieur. Si vous êtes de ceux qui trépignent à l’idée de découvrir le théâtre de 57 millions de dollars auquel Robert Lepage rêvait depuis 15 ans, voici quelques dates importantes à mettre à votre agenda.  

Robert Lepage
Photo Jean-François Desgagnés
Robert Lepage

 31 août et 1er septembre : la population conviée  

 Qu’est-ce qui fera briller Le Diamant ? Une première partie de la réponse sera donnée au grand public lors de deux journées portes ouvertes. Joliment nommé Par cour et jardin, le trajet dans les entrailles du nouveau joyau de la place D’Youville mènera les visiteurs du studio de création du 5e étage jusqu’à la salle de diffusion, en passant par le foyer du 2e étage.  

 Attention, on n’entrera tout de même pas au Diamant comme dans un moulin. Il faut réserver des laissez-passer, qui sont offerts en quantité limitée, et une plage horaire pour la visite en contactant la billetterie.  

 3 septembre : c’est parti  

 Les opérations quotidiennes débutent. Des visites libres et guidées sont proposées.  

 7 septembre : Acte 1  

 Place au théâtre. Pour lancer officiellement ses activités, Le Diamant opte pour du costaud : Les sept branches de la rivière Ota, une pièce d’Ex Machina et Robert Lepage qui s’étend sur sept heures et s’articule autour de l’explosion de la bombe nucléaire à Hiroshima, en 1945.  

 19 septembre : le septième art s’invite à la fête  

 Le Festival de cinéma de la ville de Québec n’a pas tardé à voir dans Le Diamant un endroit idéal pour dérouler son tapis rouge. C’est là que le FCVQ présentera son film de clôture, Vivre à 100 milles à l’heure, du cinéaste Louis Bélanger. Un ou deux autres longs métrages pourraient y être projetés au cours du festival.  

 24 septembre : le cirque aussi  

 La compagnie de Québec Flip Fabrique, devenue au cours des dernières années un joueur majeur de l’industrie du cirque, présentera sa toute nouvelle création, Blizzard, en première nord-américaine, au Diamant.  

 5 octobre : et la lutte  

 Du théâtre, du cirque et du cinéma : il y a un peu de tout cela dans la lutte. Voilà peut-être pourquoi Robert Lepage a invité les lutteurs de la North Shore Pro Wrestling à se donner en spectacle dans son théâtre. Adepte du saut chassé et de l’atémi, c’est un rendez-vous. Si Dieu le veut, comme disait Édouard Carpentier.