/entertainment/movies
Navigation

5 films incontournables à voir au Festival de cinéma de la ville de Québec

Le Festival de cinéma de la ville de Québec dévoile une programmation qui fait une large place aux œuvres d’ici

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le Festival des films du monde prend une pause à l’autre bout de la 20, le Festival de cinéma de la ville de Québec poursuit sa progression en misant, comme c’est devenu son habitude, sur plusieurs nouveautés québécoises susceptibles de piquer la curiosité des cinéphiles.

«Plus que jamais, le FCVQ est un festival par et pour les gens de Québec», clame son directeur général Ian Gailer, lequel a commenté les principales prises de son édition 2019, qui aura lieu du 12 au 21 septembre et présentera plus de 200 films.

Il pleuvait des oiseaux

Photo courtoisie

Drame de Louise Archambault. Avec Rémy Girard, Andrée Lachapelle et Gilbert Sicotte

Tourné dans les environs de Québec, notamment au beau milieu de la forêt, dans la réserve faunique des Laurentides, Il pleuvait des oiseaux lancera les festivités lors de la soirée d’ouverture. «Ce sera un gros tapis rouge. Le livre a vraiment cartonné et c’est tourné par une cinéaste que tout le monde aime à cause de son film Gabrielle

Palais Montcalm, 12 septembre, 20 h

Bob Bissonnette : Rockstar. Pis pas à peu près

Photo courtoisie

Documentaire de Bruno Lachance

Ce sera une soirée émouvante pour tous ceux qui ont connu et aimé le défunt hockeyeur devenu chanteur. «C’est la première fois que tout le monde se réunit depuis sa mort», indique Gailer, qui s’attend à une projection à l’image de l’amoureux de la vie qu’était Bissonnette. «Émotif, mais pas larmoyant.»

Place D’Youville, 13 septembre, 20 h

Valérie

Photo courtoisie

Film érotique de Denis Héroux. Avec Danielle Ouimet, Guy Godin et Clémence DesRochers

Première Québécoise à se montrer les seins au grand écran, Danielle Ouimet sera présente pour la première de la version restaurée par Éléphant du célèbre film de fesses de 1970. Deux autres films dans lesquels Mme Ouimet a joué seront aussi présentés au FCVQ : Les signes vitaux et Daughters of Darkness.

Musée national des beaux-arts du Québec, 16 septembre, 19 h

Vivre à 100 milles à l’heure

Photo courtoisie

Comédie dramatique de Louis Bélanger. Avec Rémi Goulet, Antoine L’Écuyer et Sandrine Poirier-Allard

«Il a tourné son film en face, au Palais Montcalm», s’exclame Ian Gailer. C’était tout naturel que le nouveau long métrage de Louis Bélanger, qui relate sa jeunesse aux 400 coups à Québec, amorce sa carrière à Québec. Avec en prime la place de choix du film de clôture.

Le Diamant, 19 septembre, 20 h

Les derniers vilains – Mad Dog & The Butcher

Photo courtoisie

Documentaire de Thomas Rinfret

Une incursion dans la vie des célèbres frères-lutteurs Maurice «Mad Dog» et Paul «The Butcher» Vachon. «C’est un film super doux, à hauteur d’homme», dit M. Gailer. Encore en vie, Paul Vachon assistera à la projection.

Le Diamant, 21 septembre, 20 h


♦ Dix films se disputeront le Grand Prix de la compétition, remis l’an dernier au film québécois Une colonie.


♦ Place D’Youville sera de nouveau le lieu de rendez-vous des nostalgiques du cinéma populaire. Au menu : Rocky IV, Forrest Gump, OSS 117, Titanic et plusieurs autres. « On espère que Céline Dion profitera de son séjour à Québec pour venir voir Titanic », lance à la blague Ian Gailer.