/finance/business
Navigation

Médias en difficulté: après Capitales Médias, La Presse +?

La Presse +
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Tout comme le Groupe Capitales Médias, «La Presse» est en difficulté financière, a laissé entendre mardi le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon. 

À LIRE AUSSI : 6 des 10 quotidiens du Québec sont en procédure de faillite  

À LIRE AUSSI : Québec sort encore son chéquier, déplore PKP   

À LIRE AUSSI : Peu d’intérêt pour les journaux du Groupe Capitales Médias  

«La Presse» a également demandé de l’aide au gouvernement du Québec, a précisé le ministre au micro de Paul Arcand au 98,5 FM. 

«La Presse + a fait des demandes au gouvernement [...] Ils ont besoin d’aide eux aussi», a dit le ministre. Il n’a toutefois pas précisé l’ampleur du besoin ou des difficultés. 

Rappelons que «La Presse», qui appartenait jusqu’à l’an dernier à Power Corporation, a obtenu un statut d’organisme à but non lucratif. En mai, son président Pierre-Elliott Levasseur évoquait un objectif annuel de 5 millions $ par an en contributions de lecteurs. 

Le ministre Pierre Fitzgibbon a toutefois fait état mardi du peu appétit de la population pour la campagne de financement. «Quand on regarde ce qui se passe à ¨La Presse¨, le peu de personnes qui contribuent à l’OBNL de ¨La Presse¨, on peut se poser la question ¨est-ce qu’il y a une valeur pour la communauté?», a-t-il indiqué. 

Les états financiers de «La Presse» ne sont pas connus, mais le journal perdrait de 30 à 50 millions $ par année, selon les estimations de l’analyste financier Paul Holden de la CIBC, publiées en 2018.