/finance/business
Navigation

Médias en difficulté: après Capitales Médias, La Presse +?

La Presse +
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Tout comme le Groupe Capitales Médias, «La Presse» est en difficulté financière, a laissé entendre mardi le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon. 

À LIRE AUSSI : 6 des 10 quotidiens du Québec sont en procédure de faillite  

À LIRE AUSSI : Québec sort encore son chéquier, déplore PKP   

À LIRE AUSSI : Peu d’intérêt pour les journaux du Groupe Capitales Médias  

«La Presse» a également demandé de l’aide au gouvernement du Québec, a précisé le ministre au micro de Paul Arcand au 98,5 FM. 

«La Presse + a fait des demandes au gouvernement [...] Ils ont besoin d’aide eux aussi», a dit le ministre. Il n’a toutefois pas précisé l’ampleur du besoin ou des difficultés. 

Rappelons que «La Presse», qui appartenait jusqu’à l’an dernier à Power Corporation, a obtenu un statut d’organisme à but non lucratif. En mai, son président Pierre-Elliott Levasseur évoquait un objectif annuel de 5 millions $ par an en contributions de lecteurs. 

Le ministre Pierre Fitzgibbon a toutefois fait état mardi du peu appétit de la population pour la campagne de financement. «Quand on regarde ce qui se passe à ¨La Presse¨, le peu de personnes qui contribuent à l’OBNL de ¨La Presse¨, on peut se poser la question ¨est-ce qu’il y a une valeur pour la communauté?», a-t-il indiqué. 

Les états financiers de «La Presse» ne sont pas connus, mais le journal perdrait de 30 à 50 millions $ par année, selon les estimations de l’analyste financier Paul Holden de la CIBC, publiées en 2018.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.