/sports/football
Navigation

Beaucoup moins de pression pour Alexandre Gagnon

Le joueur de ligne défensive a changé d’attitude dès l’ouverture du camp

Alexandre Gagnon devrait être partant dimanche comme plaqueur ou ailier défensif contre le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.
Photo Stevens Leblanc Alexandre Gagnon devrait être partant dimanche comme plaqueur ou ailier défensif contre le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

Alexandre Gagnon s’est présenté au camp d’entraînement du Rouge et Or de l’Université Laval dans un nouvel état d’esprit et la stratégie a porté ses fruits.

À sa troisième saison, le joueur de ligne défensive ne s’était fixé aucune attente. « Je voulais apporter de l’énergie et de l’enthousiasme, garder les choses simples et apprécier la chance de porter le chandail du Rouge et Or, a raconté Gagnon. À mes deux premières saisons, j’avais trop d’attentes et je me mettais beaucoup de pression. »

La confirmation tombera seulement vendredi après l’entraînement, mais Gagnon sera l’un des partants sur la ligne défensive, dimanche, lors du match d’ouverture face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

« Ça fait deux ans que je me prépare pour être partant et je m’étais dit à mes débuts que ma troisième saison serait une année charnière, a-t-il souligné. J’ai le couteau entre les dents à chaque entraînement. Peu importe que je connaisse une bonne ou une mauvaise journée, je fais preuve de résilience. »

« Même si les quatre postes de partant sur la ligne défensive sont à l’enjeu et que tous visent la même chose, il y a une belle chimie et tous s’aident, poursuit le produit du CNDF. Il y a une belle camaraderie et la compétition est saine. Nous avons beaucoup à prouver et personne ne tient rien pour acquis. »

Leadership

Gagnon s’implique davantage. « À mes deux premières années, je restais dans ma bulle parce que je me mettais beaucoup de pression, alors que cette année je suis plus à l’aise, j’ai plus de plaisir et je veux seulement m’amuser, a-t-il expliqué. Je veux amener ma couleur. Comme vétéran, je veux démontrer plus de leadership, de hargne et d’énergie. »

Pendant la saison morte, Gagnon a été en mesure d’inclure le développé couché dans son entraînement pour la première fois depuis cinq ans.

« Je suis plus fort et j’ai pris une dizaine de livres. En raison de blessures aux épaules, je ne pouvais pas faire de développé couché. »

L’an dernier, Gagnon avait obtenu ses deux premiers départs en carrière lors des deux dernières parties de la saison régulière.

Deblois sur la ligne

S’il est acquis que Gagnon sera partant, reste à savoir s’il évoluera comme plaqueur ou comme ailier défensif. Il s’entraîne aux deux positions, tout comme Alexandre Deblois qui pourrait lui aussi obtenir un poste de partant pour le premier match.

« Le camp de printemps en Floride m’a aidé pas mal, a indiqué Deblois. Je suis encore plus à l’aise comme plaqueur, mais je commence à aimer pas mal la position d’ailier. Ça joue plus de finesse et il y a moins de couvertures doubles. »

Selon qui obtiendra le départ comme ailier entre Gagnon et Deblois, la recrue William Desgagné pourrait se glisser comme partant. Les deux autres partants sur la ligne défensive pour le premier match seront Samuel Maranda-Bizeau et Yanis Chihat.

Un premier départ pour Vincent Breton-Robert

Tout se dessine pour que Vincent Breton-Robert obtienne son premier départ en carrière, dimanche, lors du match d’ouverture du Rouge et Or contre le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Parfaitement remis d’une blessure à un pied qui lui a fait rater les cinq premiers jours du camp d’entraînement, le porteur de ballon de 3e année s’entraîne avec le premier groupe depuis son retour.

« C’est bon signe, a-t-il souligné. Il s’agirait de mon premier départ et ça serait encore plus excitant, puisque le match sera à la maison. J’ai hâte que la saison débute. Comme vétéran, je suis prêt à prendre plus de responsabilités. Je vais faire de mon mieux si mon nom est appelé. J’ai amélioré pas mal ma vision du jeu et ma compréhension. »

À l’écart depuis quelques jours, Alexis Côté représente un cas incertain pour le match contre Sherbrooke, lui qui avait brillé l’an dernier à la Coupe Uteck avec trois touchés et des gains de 207 verges en 23 courses, avant d’ajouter un majeur la semaine suivante à la Coupe Vanier.

En raison de l’absence de Côté, Philippe Lessard-Vézina est davantage impliqué en offensive. « Je suis content de mon camp et j’ai connu une belle progression depuis mon arrivée à Laval, a-t-il indiqué. J’ai appris des vétérans et maintenant je prends une fierté à aider les plus jeunes. »

Réserviste pendant toute la saison 2018 à sa première campagne universitaire, Joanik Masse devrait disputer son premier match en carrière. Le porteur de ballon avait été sacré joueur par excellence du circuit collégial Division 1 en 2017 avec les Faucons de Lévis-Lauzon.

Retour de Viens

Sur la touche depuis quelques jours en raison d’une blessure à un pied, Nicolas Viens est de retour à l’entraînement. Le vétéran demi défensif a retrouvé son poste au sein de la première unité. Quant à son partenaire de la ligne tertiaire Louis-Philippe St-Amant, il ratera vraisemblablement le premier match de la saison à cause d’une blessure à un ischiojambier.