/24m
Navigation

Ottawa injecte 50 millions $ dans le Grand parc de l'Ouest

Ottawa injecte 50 millions $ dans le Grand parc de l'Ouest
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral injectera jusqu'à 50 millions $ dans le projet de Grand parc de l'Ouest, évalué à plus de 125 millions $ par l'administration Plante.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce mercredi en présence de la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Le montant provient du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes, lancé en 2017.

M. Trudeau mentionne que la création de ce parc de 32 kilomètres carrés, qui deviendra le plus grand parc urbain au Canada, «est une bonne nouvelle pour l'environnement et les Montréalais qui tentent de s'adapter à un climat changeant».

L’argent permettra l'aménagement de plusieurs milieux humides et de bonifier les infrastructures de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro afin de mieux protéger la population contre les inondations causées par les crues printanières.

Comme le projet est chiffré à plus de 125 millions $, la Ville devra investir les quelque 75 millions $ restants ou se tourner vers d'autres partenaires financiers. «[...] Avec nos équipes d’experts, on est arrivée à ce budget initial, mais c'est sûr que ça va augmenter; il reste des acquisitions à faire, des ententes à faire avec nos partenaires», a indiqué la mairesse.

Sommes insuffisantes?

Difficile d'ailleurs de connaître la somme que la Ville devra débourser pour s’entendre avec les promoteurs du projet immobilier Cap-Nature, qui tentent depuis une dizaine d’années de construire 5500 logements sur des terrains qui seront inclus dans le parc.

Dans une mise en demeure que leurs avocats ont adressée à la Ville la semaine dernière, ils chiffrent les dommages subis à plusieurs centaines de millions de dollars.

On peut aussi y lire que l’ex-maire du Plateau et ex-responsable des grands parcs Luc Ferrandez aurait convenu que les 30 millions $ prévus pour l’achat de terrains ne suffiraient pas. Le politicien espérait que la Ville reçoive 150 millions $ du fédéral avant les élections pour acheter les terrains en bloc.
Mme Plante n’a par ailleurs pas voulu affirmer catégoriquement mercredi qu’aucun développement immobilier ne se ferait dans le parc.

La réalisation du Grand parc de l'Ouest a été annoncée en grande pompe le 8 août par la mairesse de Montréal. Le futur parc reliera notamment les parcs-nature de l'Anse-à-l'Orme, du Bois-de-L’île-Bizard, du Cap-Saint-Jacques et des Rapides-du-Cheval-Blanc, ainsi que le parc agricole du Bois-de-la-Roche, tous déjà existants.

La mairesse a indiqué que la réalisation du projet devrait débuter en 2021 et s'échelonnerait au moins jusqu'en 2030.