/24m
Navigation

Présent, futur, passé

Coup d'oeil sur cet article

De façon générale, je ne comprends rien au concept de «moment présent». Vous savez, cette phrase, ce leitmotiv que les coachs de vie et autres motivateurs obscurs nous répètent sans relâche : «Il faut vivre le moment présent».

J’ai toujours ignoré ce que ça voulait vraiment dire. En fait, j’avais même tendance à juger légèrement les gens qui le disaient. Comme si c’était, pour moi, une formule magique trop facile. Je n’aime pas les raccourcis et je n’aime pas croire que le bonheur a une trajectoire aussi facile que de simplement vivre le moment présent.

Parce que, si on y pense un peu, le moment présent n’est pas toujours rose. Pendant un traitement de canal ou pendant que l’être aimé nous annonce son départ, le moment présent, c’est vraiment de la merde.

Mais après l’orgasme ou pendant un bon repas, oui, effectivement, le moment présent est très agréable.

Alors comment faire la somme de tout ça? Quel moment dois-je vivre pleinement et quel autre devrais-je oublier?

Je crois en fait que le moment présent n’existe pas vraiment. Même les moments les plus heureux demandent un certain temps avant d’être appréciés. Et c’est ce qui se dégage de ce moment qui est important à saisir.

J’étais en vacances quand cela m’a frappé. Je faisais une balade de VTT avec mon garçon quand soudainement il me demande d’arrêter le moteur. J’obtempère immédiatement, pensant que quelque chose ne va pas.

Une fois le véhicule immobilisé, il me dit tout simplement : «Je veux un câlin et un bisou». Il vivait tellement un moment heureux qu’il avait besoin de faire sortir un peu de joie de lui-même. Alors il m’a serré très fort dans ses bras pour ensuite m’embrasser. Il a repris sa place sur le VTT et a demandé à ce qu’on reparte.

J’ai obéi. Oui, sur le coup j’étais content, j’étais heureux, aux anges même. Qui n’aime pas se faire donner de l’amour par l’être le plus cher à ses yeux. Mais le véritable impact de ce trop-plein d’amour, je l’ai ressenti quelques heures plus tard. Quand, en soirée, alors que les enfants étaient couchés, j’ai repensé à tout ça, et qu’un énorme sourire s’est dessiné sur mon visage. Je repensais à son sourire, à sa vérité, à sa vulnérabilité.

C’est alors que j’ai cru comprendre ce que représentait le moment présent. C’est quand un moment, un instant, s’inscrit dans notre être. Plus profond et plus défini qu’un simple souvenir, il se forge en nous et devient une partie de notre être.  Un segment de notre âme. Il y a de ces moments présents pleins d’amour et de beauté, et d’autres d’angoisse et de doute. Les deux sont importants, car ils nous permettent de faire un tout et de se construire en tant qu’humain.

Le moment présent est un instant qui se définit dans le futur et qu’on réfléchit au passé.