/24m/city
Navigation

Six ruelles seront embellies dans le Sud-Ouest

Six ruelles seront embellies dans le Sud-Ouest
PHOTO 24 HEURES, GUILLAUME PELLETIER

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Six ruelles de l'arrondissement du Sud-Ouest seront aménagées pour les rendre plus accueillantes, tel que le souhaitaient des regroupements citoyens de ce secteur de Montréal.

Des résidents ont soumis à leur écoquartier des plans d'aménagement, et l'arrondissement a annoncé en mai une aide financière pour le verdissement de ces espaces.

Nathaniel Mercure est l'initiateur du projet d'embellissement pour la ruelle Jogues-De Montmagny, dans le secteur de Ville-Émard, déjà reconnue comme une «ruelle verte» par l'arrondissement. Avec une dizaine d'autres résidents, ce dernier a monté un projet afin de rendre plus attrayante la ruelle derrière chez lui. «C'est un lieu où les enfants s'amusent, on ne veut pas que les voitures s'en servent pour éviter les détours», a-t-il expliqué.

Avec la participation des étudiants de l'école secondaire Honoré-Mercier, le professeur d'art à la retraite Michel Dupriez s'occupe pour sa part de la réalisation de trois murales dans la ruelle.

«Les murales rendront la ruelle plus conviviale. On espère empêcher les actes de vandalisme et les "tags"», a mentionné le résident de la rue Jogues, pinceau à la main.

«Les ruelles, ce sont des milieux de vie», s'est-il exclamé en mentionnant que de nombreux automobilistes s'en servent comme rues secondaires.

Des améliorations seront effectuées dans les ruelles Yamaska, Liverpool, Sainte-Marie, Victor-Rousselot, Hurteau et Jogues, peut-on lire dans le devis publié par l'arrondissement. Leur aménagement est prévu entre septembre et novembre.

Des ruelles sécuritaires

Six ruelles seront embellies dans le Sud-Ouest
PHOTO 24 HEURES, GUILLAUME PELLETIER

En mai 2016, un garçon de six ans circulant à bicyclette a été gravement blessé après avoir été percuté par une camionnette qui sortait d'une ruelle sur la rue Biencourt, dans l'arrondissement du Sud-Ouest.

L'événement avait fait réagir dans le quartier, s'est souvenue Marie-France Richard, une des membres du comité fondateur de la ruelle Dumas-Hurteau. «Je me rappelle [de l'événement], le petit gars était dans la classe de mon enfant, ça avait fait beaucoup de bruit à l'école», s'est-elle remémorée.

La mère de famille explique que le projet de verdissement permet par ailleurs d'apprendre à connaître ses voisins. «J'ai mangé des mets de l’île Maurice; si ce n'était pas du projet de ruelle, je n'aurais probablement pas goûté à ça», a indiqué la résidente de la rue Hurteau.

Les enfants du quartier sont également appelés à s'impliquer dans le comité. «Mes enfants et leurs amis font du porte-à-porte afin d'inviter les gens à la fête des voisins et à la grande corvée de nettoyage», a souligné Mme Richard.

Depuis sa participation aux corvées de nettoyages de la ruelle il y a environ 10 ans, elle note une certaine amélioration. «Il y a des voisins qui ont commencé à entretenir la verdure qui donne sur la ruelle», estime-t-elle.