/news/currentevents
Navigation

18 mois pour un barbier violent avec un client

Il a fracturé le visage de celui qui critiquait son travail

Chad Blanchette Linteau, qu’on voit ici au travail, a été condamné à 18 mois de prison.
Photo d'archives Chad Blanchette Linteau, qu’on voit ici au travail, a été condamné à 18 mois de prison.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Un barbier qui a fracturé deux fois le visage d’un client qu’il jugeait désagréable a été condamné à 18 mois de prison, jeudi, au palais de justice de Trois-Rivières.

« Je me limiterai à dire, pour employer une expression familière, que vous avez pété les plombs », a déclaré le juge Jacques Trudel, en entérinant la suggestion commune des deux avocats.

Chad Blanchette Linteau coupait les cheveux d’un client difficile quand tout a dérapé, le 27 septembre 2017. Jean-Luc Romil n’arrêtait pas de critiquer son travail.

« Après trois commentaires négatifs, je me suis dit : il faut [qu’il] décrisse », avait rapporté Blanchette Linteau.

Il lui pète la gueule

Il a fini par demander au client de partir. Il l’a cependant tabassé alors que celui-ci était sur son départ, près de la porte d’entrée. La victime a reçu des coups de poing et un coup de genou, est tombée au sol et a eu le visage fracturé à deux endroits.

« Heureusement, monsieur n’a pas de séquelles permanentes ou de plaques de visage », a dit jeudi le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier.

En plus de la prison, l’homme de 37 ans devra se soumettre à une probation de trois ans et suivre une thérapie pour la gestion de la violence et de la colère.

Trafic de cocaïne

Chad Blanchette Linteau est déjà détenu, car il est soupçonné d’être la tête dirigeante d’un réseau de trafic de cocaïne.

Son salon, le Jack McGurn Barbier & Club Social, a d’ailleurs été perquisitionné en janvier.

Blanchette Linteau a été arrêté deux mois plus tard, entre autres pour trafic de stupéfiants et possession d’armes, notamment un revolver de calibre .357, dans un dessein dangereux.

Chad Blanchette Linteau avait déjà été condamné à 54 mois de pénitencier pour trafic de stupéfiants en 2012 et à quatre ans de détention en 2008, après avoir été impliqué dans une fusillade.

Selon sa page Facebook, le Jack McGurn Barbier & Club Social a été nommé en l’honneur d’un gangster de Chicago, membre du clan d’Al Capone.