/24m/job-training
Navigation

Cheminent atypique : comment se faire valoir ?

Woman during job interview and three elegant members of management
gpointstudio - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Maryse Boyce – 37e AVENUE

 

Vous avez étudié et travaillé dans différents domaines, vous avez pris des pauses professionnelles choisies ou imposées ? Même si les trajectoires professionnelles « atypiques » sont de moins en moins rares, il peut sembler difficile de les faire valoir dans un processus d’embauche. Conseils.

 



Mettez-vous à la place du recruteur



« De manière générale, les recruteurs ont besoin d’être rassurés et un candidat atypique, de prime abord, ce n’est pas rassurant, ça force à prendre des risques », explique Hélène Ly, recruteuse chez Intitek for People, dans un billet publié sur LinkedIn sous le titre « Les candidats qui font peur aux recruteurs ». Mais tout n’est pas perdu pour autant, estime la recruteuse française. Il vous faudra cependant justifier votre candidature. Bonne nouvelle : vous êtes mieux placé que quiconque pour fournir aux employeurs les raisons de vous embaucher.


Faites ressortir la richesse de vos expériences


Certaines offres d’emploi sont fermes quant au cheminement attendu et au nombre d’années d’expérience requises dans un domaine spécifique. Si ces entreprises risquent de se montrer plus réticentes à considérer votre profil, ne présumez pas de leur fermeture d’esprit. Redoublez plutôt d’efforts pour montrer que vous comprenez les enjeux auxquels l’entreprise fait face et munissez-vous d’exemples pour le leur prouver.

Mettez de l’avant vos compétences transversales

Retenez bien cette phrase, puisqu’elle concentre l’essence et la grande force du profil atypique : l’expérience que vous avez acquise dans d’autres emplois se transfère aisément à ce nouveau domaine que vous désirez investir. « La richesse d’un profil atypique et d’un parcours diversifié suggère un engouement à explorer les multiples facettes d’une organisation », peut-on lire dans le numéro de la revue RH, de l’ordre des CHRA, consacré aux profils atypiques. « Cette polyvalence facilite la compréhension des diverses situations rencontrées au quotidien », lit-on aussi dans ce numéro publié l’an dernier.

Démontrez votre capacité à acquérir de nouvelles connaissances

Désormais, c’est moins le savoir en lui-même qui compte, mais plutôt la capacité à développer à nouvelles connaissances et à se renouveler. L’industrie de l’informatique et de l’intelligence artificielle l’a compris il y a un moment déjà, les logiciels et les supports évoluant à vitesse grand V, mais cette réalité rattrape tous les domaines. Comme le soutient Alexandre Pachulski, cofondateur et directeur de la compagnie européenne Talentsoft, dans un article publié dans La Presse en avril 2019, « La force des travailleurs atypiques est de devoir en permanence faire face à des situations auxquelles ils n’ont pas été préparés puisque, par définition, ils n’ont pas suivi la voie classique les préparant aux situations concernées. » Vous avez une longueur d’avance ; à vous de la souligner ! 


Développez votre propre récit de « vente »

Votre parcours sinueux est riche d’expériences inestimables : reste à peaufiner votre capacité à vous présenter et à mettre de l’avant ce qui vous rend unique. Au lieu de douter de votre cheminement professionnel éclaté, mettez en lumière tout ce que votre parcours vous apporte : une faculté d’adaptation exceptionnelle, une autonomie précieuse et une curiosité intellectuelle insatiable.