/entertainment/celebrities
Navigation

Maripier Morin donne plus de détails sur Studio G, sa nouvelle émission

Maripier Morin donne plus de détails sur Studio G, sa nouvelle émission
COURTOISIE / TIFF

Coup d'oeil sur cet article

À l’approche de la grande première de Studio G, Maripier Morin a dévoilé quelques informations sur son nouveau projet dans le magazine Échos Vedettes du 22 août.

«On est dans la spontanéité et le plaisir, avec un côté un peu irrévérencieux. Les gens vont se reconnaître dans les défauts des invités et le regard de leurs proches. On vivra tous des moments très intimes», confie celle qui sera à la barre de cette émission dès le dimanche 22 septembre.

Dès les débuts du projet, l’animatrice avait une idée claire de ce qu’elle voulait voir, soit une soirée «conviviale» comparable à un party de cuisine autour d’un îlot, «où tout le monde raconte des anecdotes».

«On va célébrer un invité avec, au passage, une, deux ou trois claques sur la gueule! Parce qu’un souper entre amis sans que deux personnes se liguent pour raconter une histoire humiliante sur quelqu’un, est-ce vraiment un bon souper?», a développé celle qui en sera à sa troisième animation sur les ondes de TVA.   



À propos des invités, Maripier est restée muette quant à leur identité, mais elle a précisé qu’on les découvrira «d’une façon différente, d’une manière attachante».

«Imaginez que vous organisez le party de fête de votre meilleur ami. Si votre ami aime les dirty martinis, il va y en avoir, évidemment! Songez à lui et à tout ce qui pourrait lui plaire: la musique, la déco, les invités... tous les détails comptent. Chaque émission est ainsi faite sur mesure pour l’invité. J’ai un script au départ, mais je laisse ensuite aller les choses, je passe la puck et je regarde le bordel prendre... et c’est ça que je veux! Les invités doivent se sentir dans leur cuisine autour d’un îlot en train de s’amuser. Ça va prendre un verre de vin dans ce show-là!», a blagué l’égérie québécoise de Revlon.

Justement, elle ne cache pas que c’est un peu «stressant» de jouer au «capitaine de bateau».

«Je vais devoir jongler avec des artistes qui peuvent avoir tendance à prendre toute la place, et avec des personnes qui ne font pas de télé, souligne-t-elle. Je devrai les aider à prendre leur place tout en gardant une mainmise sur le plateau. Je suis comme le capitaine du bateau et je veux mener tout le monde à bon port. C’est le fun quand il y a des moments de folie, mais je dois garder le cap!»
*Lisez tous les détails concernant Studio G et Maripier Morin dans le magazine Échos Vedettes en kiosque ce jeudi!*