/entertainment/tv
Navigation

Un nouveau sommet pour Théodore Pellerin

L’acteur québécois brille dans la série On Becoming a God in Central Florida

Dans On Becoming a God in Central Florida, Théodore Pellerin incarne Cody, un jeune homme désespéré de connaître « le rêve américain ».
Photo courtoisie, Showtime Dans On Becoming a God in Central Florida, Théodore Pellerin incarne Cody, un jeune homme désespéré de connaître « le rêve américain ».

Coup d'oeil sur cet article

La carrière internationale de Théodore Pellerin atteindra un nouveau sommet dimanche soir quand Showtime diffusera le premier épisode d’On Becoming a God in Central Florida, une nouvelle série américaine dans laquelle l’acteur de 22 ans livre une performance captivante.

Salué par Variety (« remarquable »), The Hollywood Reporter (« impressionnant ») et TV Guide (« exceptionnel »), le comédien québécois brille aux côtés d’une Kirsten Dunst (Fargo, Bring It On) en grande forme dans cette tragi-­comédie qui dépeint le côté sombre du rêve américain au début des années 1990.

Découpée en 10 épisodes, la série relate le parcours sinueux de Krystal, une ex-reine de beauté – et nouvelle maman – qui perd tout quand son conjoint (méconnaissable Alexander Skarsgård) quitte son emploi pour joindre les rangs de FAM (Founders American Merchandise), un système de vente pyramidale aux allures de culte religieux.

Pellerin brille sous les traits de Cody, un « disciple » du programme, qui deviendra un étonnant allié de Krystal, qui demeure prête à tout pour garder la tête hors de l’eau et payer ses dettes.

En entrevue téléphonique au Journal, le jeune acteur québécois décrit Cody comme « quelqu’un de facilement impressionnable ». « Il est en adoration devant des histoires de succès. Il cherche constamment l’approbation. Il pense vraiment avoir trouvé la solution à cette vie plate et monotone qui consiste à aller travailler et faire peu d’argent. Il pense avoir trouvé le chemin du succès. »

Théodore Pellerin donne la réplique à Kirsten Dunst.
Photo courtoisie, Showtime
Théodore Pellerin donne la réplique à Kirsten Dunst.

Une série actuelle malgré tout

Bien que l’action d’On Becoming a God in Central Florida se situe au début des années 1990, Théodore Pellerin croit qu’il s’agit d’une série au propos actuel.

« Pendant longtemps, le salaire minimum aux États-Unis n’était pas suffisamment élevé pour permettre à quelqu’un de joindre les deux bouts. Et encore aujourd’hui, combien de personnes doivent avoir trois jobs en même temps pour nourrir leur famille, envoyer leurs enfants à l’école et payer leur assurance maladie ? La pauvreté, c’est encore d’actualité. »

Généreuse Kirsten

Le tournage d’On Becoming a God in Central Florida s’est étiré sur cinq mois en Louisiane l’hiver dernier. Théodore Pellerin parle d’une expérience enrichissante dans une atmosphère « très familiale ». Le comédien a également plusieurs bons mots pour Kirsten Dunst, sa partenaire de jeu, qu’il qualifie de « généreuse » et « pleine d’humour ».

« Elle est intelligente et, surtout, d’une immense présence. Quand on jouait, on s’amusait. Je sentais qu’on pouvait aller n’importe où, qu’il n’y avait pas de limites. C’était très agréable. »

La série obtient de bonnes critiques aux États-Unis.
Photo courtoisie, Showtime
La série obtient de bonnes critiques aux États-Unis.

Inspiration inusitée

La garde-robe de Cody, quasi exclusivement composée de complets-cravates d’un goût discutable, a beaucoup aidé Théodore Pellerin à trouver son essence. Autre source d’inspiration singulière : ces gigantesques panneaux publicitaires d’avocats qui pullulent aux abords des voies rapides aux États-Unis.

« Pour moi, Cody leur ressemblait, note l’acteur. Ils ont l’air de vendeurs un peu louches qui profitent un peu des gens. Ils portent des suits trop grands, mal ajustés, un peu étranges... Leurs cheveux sont léchés en arrière. Ils font un peu de calvitie et portent souvent un toupet pour éviter qu’on s’en aperçoive... C’est très étrange, tout ça... C’est surtout très américain des années 1990. »

La sortie d’On Becoming a God in Central Florida survient au cœur d’une période effervescente pour Théodore Pellerin. Il a récemment terminé le tournage de Never, Rarely, Sometimes, Always, le nouveau film d’Eliza Hittman (Beach Rats). Au Québec, nous l’avons vu dans Genèse de Philippe Lesage, sorti en mars.


► On Becoming a God in Central Florida sur Showtime dès dimanche 22 h. La série est également offerte sur Crave TV.