/entertainment
Navigation

«À table avec mon ex»: Ève Côté se plaît à taquiner, sans être méchante

«À table avec mon ex»: Ève Côté se plaît à taquiner, sans être méchante
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Ève Côté délaisse son côté «Grande Crue» le temps d'un nouveau mandat: celui de commentatrice à l'émission «À table avec mon ex», une production attendue en septembre à V.

Pour cette adaptation québécoise de «Eating with my Ex» – dans laquelle deux anciens amoureux reviennent sur leur histoire –, l'humoriste, que plusieurs connaissent comme la moitié du duo Les Grandes Crues, enchaîne les réparties comiques, mais dans un style beaucoup moins coup de gueule.

«Je ne suis pas méchante avec les gens, je suis juste taquine, explique-t-elle durant une pause loin de son micro. Je veux que ceux qui sont aux soupers, et qui doivent être sur les nerfs de voir comment ça va sortir à l'écran, soient contents de leur souper, pas qu'ils se sentent comme des bêtes de foire.»

Un fantasme

Avouant commenter des parties de hockey et des matchs de tennis (les tics de Rafael Nadal lui délient grandement la langue), Ève Côté réalise un véritable fantasme en s'immisçant dans les retrouvailles de deux personnes qui ont partagé de nombreux moments intimes.

«C'est écoeurant! C'est vraiment le fun. C'est drainant parce que tu es concentrée, avec les timings et tout. Chez moi, je ris aux éclats. Des fois, j'écris et je me dis ¨ah, c'est sûr que ça va être trop «crunchy»¨, mais je l'essaye quand même et les gens de la production coupent.»

Cela ne l'empêche toutefois pas de se moquer gentiment des participants avec l'aide des trois auteurs qui s'attaquent aux textes avant qu'elle y mette sa touche. Parlez-en à un jeune homme infidèle prénommé Jonathan qui se fait appeler «le roi de la pop de Châteauguay» parce qu'il chante et ressemble à Justin Bieber.

Des défis

Encore au début de son implication en postproduction, Ève Côté sait ce qu'elle souhaite apporter à l'émission.

«Le défi, c'est d'ajouter quelque chose, pas seulement de décrire, mais d'y aller dans les petits commentaires qui vont faire évoluer l'intrigue, si on veut. D'être complémentaire plus que d'être complaisante.»

Quelques extraits de sa collaboration qu'il a été possible d'entendre prouvent l'efficacité de sa démarche.

Elle ne cache pas non plus que ce travail de studio – qui représente environ six heures pour une contribution à quatre épisodes et qui s'échelonnera jusqu'à la fin de l'année – est un excellent exercice de diction. «Je vais avoir la mâchoire de Tom Cruise en décembre!», a-t-elle imagé.

«À table avec mon ex» sera diffusée du lundi au jeudi à 19 h, dès le 16 septembre, à V et sur Noovo.ca. Au total, 51 épisodes présenteront deux anciens couples alors qu'un rendez-vous sera entièrement consacré aux retrouvailles de Sansdrick et Joanie, anciens candidats d'«OD Bali».