/sports
Navigation

Ces athlètes qui aimaient trop la cocaïne

Ces athlètes qui aimaient trop la cocaïne
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La suspension de l’attaquant des Capitals de Washington Evgeny Kuznetsov rappelle d’autres controverses liées à la consommation de cocaïne qui ont secoué le monde du sport.  

Au hockey, l’attaquant des Flyers de Philadelphie Jori Lehtera a été accusé en Finlande, l’an dernier, de faire partie du groupe de 22 suspects liés à un réseau de trafic de cocaïne. Lehtera a été placé au ballottage en début d’année par les Flyers, mais n’a pas été réclamé.  

Parmi les autres cas célèbres de joueurs ayant eu des problèmes de consommation de cocaïne dans la Ligue nationale de hockey, il y a notamment l’ancien joueur du Canadien de Montréal et des Nordiques de Québec John Kordic de même que l’ancienne vedette des Flames de Calgary Theoren Fleury.  

L’affaire Maradona  

Causant une véritable commotion sur la scène internationale, le légendaire joueur de soccer Diego Maradona a été arrêté par la police italienne, en 1991, pour possession de cocaïne. L’Argentin avait été suspendu 15 mois.  

Plus récemment, soit en 2014, le golfeur Dustin Johnson a reçu une suspension de six mois pour avoir testé positif à la cocaïne. L’Américain a aussitôt choisi de prendre une pause du golf professionnel.  

De son côté, le cycliste Marco Pantani a été retrouvé sans vie en février 2004 dans sa chambre d’hôtel. L'autopsie a révélé que sa mort a été causée par une surdose de cocaïne.  

Toujours dans le monde du cyclisme, Tom Boonen a été testé positif pour une troisième fois en trois ans en 2009.  

Les déboires de Tim Raines  

Au baseball, Tim Raines a révélé avoir souffert de problèmes de dépendance au début de sa carrière dans les majeures. L’ancien des Expos, qui n’était pas le seul aux prises avec un tel problème à cette époque, gardait même un sac de cocaïne dans la poche arrière de son pantalon pendant les matchs. L’ancien lanceur Pascual Perez, qui a été fort populaire auprès des amateurs durant son passage avec les Expos, a été suspendu en 1992 après avoir été testé positif à la cocaïne à deux reprises. C’est ce qui a mis fin à sa carrière, lui qui avait participé aux deux saisons précédentes avec les Yankees de New York.  

En février 2015, Josh Hamilton avait lui-même admis aux autorités avoir consommé de la cocaïne au cours de la saison morte, mais n’a toutefois pas été suspendu.  

De Larose à Gasquet  

Plusieurs joueurs de tennis ont également eu des problèmes ces dernières décennies en raison de leur consommation de cocaïne.  

Ce fut le cas de la Suissesse Martina Hingis qui avait choisi de prendre sa retraite après avoir été testée positive à Wimbledon en 2007. Le Québécois Simon Larose avait précédemment été suspendu deux ans en 2005 pour consommation de marijuana et de cocaïne.  

Le Français Richard Gasquet, qui encore actif aujourd’hui, a pour sa part reçu une suspension deux mois et demi en 2009 après avoir été testé positif.