/news/consumer
Navigation

Des sinistrés sont facturés malgré la coupe du courant

La société d’État admet avoir interchangé par erreur des compteurs intelligents

Coup d'oeil sur cet article

 

 

 SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC | Des sinistrés ont eu la mauvaise surprise de se voir charger de l’électricité qu’Hydro-Québec avait pourtant coupée après les inondations du printemps dernier.  

 

 « Ça n’a pas de sens, ils m’ont chargé plus cher que l’année passée alors que j’ai passé trois semaines sans consommer d’électricité », s’insurge Marc Dallaire, un résident de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. L’homme de 53 ans habite le parc de maisons mobiles qui a été inondé le 27 avril.  

 

 Même son de cloche pour de nombreux citoyens de la municipalité des Laurentides rencontrés par Le Journal.  

 

 « On m’a chargé une fois et demie la consommation de l’année précédente. Ça n’a pas de sens ; comment on peut avoir consommé plus d’électricité qu’en 2018 alors qu’on n’est pas branché ? » déplore Caroline Rodrigue, qui n’a toujours pas réintégré son logis.  

 

 Quelques jours après le bris de la digue, une équipe d’Hydro-Québec a retiré plusieurs compteurs intelligents par mesure de sécurité en raison de l’eau, coupant du même fait le courant à de nombreux clients. Ils ont été réinstallés environ trois semaines plus tard.  

 

 Facturés quand même  

 

 M. Dallaire ainsi que plusieurs citoyens qui n’ont pas habité leurs maisons sinistrées pendant ce temps pensaient que le retrait des compteurs signifiait l’arrêt de l’alimentation en électricité. Ils ont donc assumé qu’ils ne seraient pas chargés.  

 

 Erreur. Certains d’entre eux, comme M. Dallaire, sont inscrits au mode de versements égaux offert par la société d’État, ce qui a permis à la société d’État de leur envoyer une facture quand même ou de faire un prélèvement automatique pour ceux qui y sont inscrits.  

 

 Le conducteur d’autobus, qui a réintégré sa demeure le 17 mai, estime avoir payé 250 $ de trop. Il aurait téléphoné six fois au service à la clientèle de la compagnie pour comprendre pourquoi le montant était si élevé vu les circonstances particulières.  

 

 C’est seulement lors du dernier appel qu’un début d’explication a été fourni.  

 

 « La dernière personne à qui j’ai parlé s’est en fait rendu compte qu’on ne m’avait pas redonné mon véritable compteur intelligent. Ils ont installé le mien chez un autre client », explique-t-il.  

 

 C’est que chaque appareil a un numéro de série associé à un compte et celui lié au sien n’est pas le même que sur le compteur a pu constater Le Journal.  

 

 Vérifier ses factures  

 

 Hydro-Québec admet qu’il peut y avoir eu des erreurs au printemps dernier, dont le cas de M. Dallaire*.  

 

 « Nous avons dû traiter des milliers de dossiers en peu de temps. Ce qu’il est important de savoir, c’est que les gens doivent vérifier leur facture et nous appeler pour nous expliquer leur cas. Il se peut qu’il y ait d’autres cas de compteurs mélangés », a expliqué le porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, qui indique que son employeur remboursera certains clients pour l’électricité chargée pendant qu’elle était coupée.   

 *Au lendemain de la publication de notre article, le porte-parole d'Hydro-Québec Louis-Olivier Batty a voulu corrigé du l’information qu’il avait donné au Journal la veille.  « On m'a informé ce matin (vendredi) que tous les compteurs avaient été remplacés par des neufs. Il n'y a donc pas eu de mélange de compteurs comme on le croyait hier », a-t-il affirmé.