/news/consumer
Navigation

Les fondues M. Hotches à la conquête du Québec

Bientôt disponibles dans environ 500 supermarchés

Roland Duchesne est le président et fondateur de l’entreprise Les Aliments Hotches.
Photo courtoisie, Les Aliments Hotches Roland Duchesne est le président et fondateur de l’entreprise Les Aliments Hotches.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Les Aliments Hotches part à la conquête du Québec avec ses fondues au chocolat qui seront disponibles au cours des prochaines semaines sur les tablettes d’environ 500 supermarchés. Une expansion vers l’Ontario est aussi en marche.

« Je me suis lancé en affaires en 2014 par passion pour les sucreries. Ce n’est pas toujours facile de faire le saut pour réaliser nos rêves, mais aujourd’hui je ne regrette rien », indique l’homme d’affaires Roland Duchesne, président et fondateur.

Au cours des derniers mois, les fondues M. Hotches, fabriquées à partir de chocolat belge, ont commencé à faire leur apparition dans les supermarchés IGA et Metro. Il y a eu la période de tests entre janvier et mars, et par la suite la signature des contrats avec les géants alimentaires.

« Se gâter sans gâchis »

Depuis le début de l’aventure, M. Duchesne a investi 800 000 $ afin de créer et commercialiser son produit qui est prêt en 60 secondes au micro-ondes. Il est offert en quatre saveurs, soit chocolat au lait, chocolat noir, noisette et caramel fleur de sel.

« Le temps des fondues à bouillir est révolu. Les gens peuvent maintenant se gâter sans gâchis », note M. Duchesne.

« Notre recette, qui a nécessité huit mois de travail, fait en sorte que la cuisson au micro-ondes n’a pas d’impact sur le goût », assure-t-il.

La compagnie Les Aliments Hotches brasse des affaires dans le monde du chocolat depuis 2016. Initialement, l’entreprise qui compte aujourd’hui une vingtaine de travailleurs avait ouvert un bar laitier à Saint-Augustin-de-Desmaures.

La compagnie commercialise actuellement 22 sortes de chocolat de trempage pour des crémeries.

L’Ontario et les États-Unis

En 2020, comme autres marchés à conquérir, la direction espère offrir ses nombreux produits du côté de l’Ontario. Des pourparlers sont en cours. D’ici cinq ans, M. Duchesne aimerait également avoir des clients aux États-Unis.

Par ailleurs, pour soutenir la croissance de l’entreprise, la direction évalue la possibilité de construire une nouvelle usine. Un projet qui pourrait atteindre 2 M$ et nécessiter l’embauche d’une quarantaine de travailleurs.

Présentement, les recettes se brassent dans des installations à Terrebonne.