/lifestyle/psycho
Navigation

Accompagner son enfant pour la rentrée scolaire

Accompagner son enfant pour la rentrée scolaire
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Pour beaucoup d’enfants, la rentrée scolaire est associée à des émotions négatives, à de la peur et à de l’appréhension : qui sera mon prof cette année ? Est-ce que mes amis seront dans ma classe ? Et est-ce que les nouvelles matières seront plus difficiles ? À l’aube de la rentrée, voici quelques conseils pour les parents qui veulent aider et bien accompagner leurs enfants qui s’apprêtent à commencer l’école.

D’abord, soulignons qu’il est tout à fait normal que le retour à l’école suscite un certain niveau d’anxiété chez l’enfant : nouvelle classe, nouveaux professeurs, nouveaux camarades de classe, et parfois même, une nouvelle école... Tous ces éléments d’inconnus et de nouveautés entraînent des inquiétudes chez le jeune qui ne sait pas encore ce qui l’attend, de sorte qu’il peut souvent appréhender des déceptions.

Sans minimiser ce que les enfants ressentent, ou nier que la rentrée peut susciter des inquiétudes normales, on peut tenter de diminuer les appréhensions des enfants en les aidant à relativiser les choses. On peut leur rappeler qu’ils avaient les mêmes inquiétudes l’an dernier, leur raconter que nous avions les mêmes à pareil âge puis souligner qu’ils pourront revoir leurs amis ou en rencontrer des nouveaux.

On peut rassurer un enfant sur le fait qu’il continuera de pratiquer ses passe-temps préférés malgré la reprise des cours, en lui demandant, par exemple, les activités qu’il aimerait pratiquer les soirs ou la fin de semaine. Le parent pourrait aussi échanger avec l’enfant afin de décider, ensemble, des moments qui seront passés en famille, à l’extérieur des heures de cours, histoire de rappeler qu’après l’école il reste une vie ! Durant cette période, on peut aussi aider l’enfant stressé par la rentrée en lui faisant sentir qu’il n’est pas seul, qu’on est là pour lui. Avant que ne recommencent les cours, on devrait s’assurer qu’il ait tout le matériel nécessaire pour la rentrée. Que les effets scolaires ou les vêtements soient neufs, usagés ou reçus d’autres proches ou parents, l’essentiel est que l’enfant se sente accompagné et épaulé.

Par ailleurs, le fait de reprendre une routine plus stable peut aussi apporter aussi son lot de bénéfices à ce moment de l’année. Le parent peut, avec son enfant, instaurer un horaire qui permettra de le rassurer, notamment lorsqu’il s’agira de déterminer l’heure des devoirs, en sachant qu’il pourra bénéficier de la présence d’un adulte à ce moment précis.

Dès la rentrée, et tout au long de l’année scolaire, les adultes doivent aussi demeurer à l’écoute de leurs enfants, et ce, peu importe leur âge. Demander comment s’est passée la journée à l’école, en s’informant régulièrement de ce qui se passe en classe avec les amis ou l’enseignant. Comme parent, on demeure le meilleur allié et le meilleur observateur de l’enfant. Il est donc aussi important, autant que faire se peut, de participer le plus souvent possible aux activités parascolaires et aux rencontres avec les enseignants. Ce faisant, on peut suivre l’évolution des enfants et prendre le pouls de leur quotidien à l’école. Les enfants se sentiront encouragés et constateront que les parents ont à cœur leur bien-être à l’école. La rentrée est un moment charnière et nul doute qu’elle stresse les parents autant que les enfants ! Bien que la plupart des enfants aient le cœur un peu serré de voir les vacances d’été s’achever, les parents peuvent faire de la rentrée scolaire un moment spécial et agréable. Après tout, ce passage marque l’évolution de l’enfant qui passe à une autre étape de son cheminement scolaire, mais aussi de sa vie : nouveaux apprentissages, nouvelles relations, nouveaux projets et nouvelles réussites : et ça, il faut aussi le souligner !

Sur ce, bonne rentrée !