/sports/football
Navigation

Bon départ pour les Élans

Les finalistes du dernier Bol d’Or débutent bien leur saison avec un gain de 20-14 sur les Cheetahs

Olivier Lapointe a connu un bon match avec des gains de 147 verges et un touché en 18 courses. Sur la photo, il est rattrapé à la ligne d’une verge par Ben Labrosse après une course de 65 verges.
Photo Didier Debusschère Olivier Lapointe a connu un bon match avec des gains de 147 verges et un touché en 18 courses. Sur la photo, il est rattrapé à la ligne d’une verge par Ben Labrosse après une course de 65 verges.

Coup d'oeil sur cet article

Finalistes du dernier Bol d’or, les Élans de Garneau ont amorcé sur une bonne note la nouvelle saison en disposant des Cheetahs de Vanier par la marque de 20-14 dans un match disputé, samedi, sur leur terrain.

Les Élans ont bousillé une couverture sur un botté de dégagement en omettant de surveiller le botteur qui, fin seul, a galopé pour un long premier essai qui redonna espoir aux Cheetahs, mais les Élans ont récupéré le botté court d’après touché pour éteindre le feu.

« C’est une erreur de premier match qui ne doit pas se répéter, a expliqué l’entraîneur-chef Claude Juneau. Pour le reste, je suis content de notre défensive qui a joué avec intensité, selon notre identité. Des entraîneurs de Vanier m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu une défensive de Garneau aussi physique. C’est le fun à entendre. »

Alors que le pointage était de 13-7 au 4e quart et que les Cheetahs connaissaient leurs meilleurs moments, Justin Langlais a réussi deux gros attrapés, dont un de 29 verges pour un majeur, qui permettaient aux Élans de mieux souffler.

« C’est un joueur vraiment spécial, a mentionné Juneau au sujet de sa recrue. Il jouait au basketball l’an dernier en Division 1 avec Sainte-Foy. Le football lui manquait trop et je lui ai proposé de combiner les deux sports à Garneau. Il possède tous les atouts pour dominer dans le réseau universitaire. »

Quart-arrière à l’hôpital

Le match a bien mal commencé pour les Cheetahs qui ont perdu les services de leur pivot William Vandelac dès le premier quart, lorsqu’il a été frappé durement à la hauteur des côtes par Litten Ihirwe. Le demi défensif a écopé d’une pénalité de rudesse pour avoir frappé avec le casque en premier.

La recrue Éloa Latendresse-Regimbald a pris la relève et Vandelac est parti vers l’hôpital en ambulance, souffrant d’une contusion au foie. « Éloa sera excellent et deviendra l’un des meilleurs quarts-arrière de notre circuit, mais c’était une situation difficile à laquelle il a fait face, a raconté l’entraîneur-chef Peter Chryssomalis. Il a besoin de prendre de l’expérience. Je vais regarder le film et je déciderai par la suite si j’envoie la séquence à la ligue. » Latendresse-

Regimbald était le pivot de l’équipe du Québec cet été à la Coupe Canada U18 à Kingston.

Du côté des Élans, Juneau croyait que son joueur avait frappé avec son épaule en premier et qu’il n’aurait pas dû être pénalisé.

Labrosse se blesse aussi

Les Cheetahs n’étaient pas au bout de leurs peines puisqu’ils ont perdu les services de Ben Labrosse. Boursier de l’Orange de Syracuse, le demi de coin étoile s’est blessé à une épaule, mais on dit espérer qu’il retourne à son poste dès la semaine prochaine.

Les Élans ont aussi perdu les services de leur quart-arrière dans les derniers instants de la première demie. Blessé à une cheville, Tristan Blais a cédé son poste à la recrue Charles Perreault, qui a bien fait. « Tristan voulait continuer, a précisé Juneau, mais j’ai pris la décision de le sortir. Je ne voulais pas prendre de risque. »

On craint le pire pour Jonathan Sénécal

Impossible d’imaginer une victoire avec un goût aigre-doux plus prononcé.

Dans un gain de 44-3 contre les Titans de Limoilou, les Phénix d’André-Grasset ont perdu les services du joueur par excellence du circuit. Le quart-arrière étoile Jonathan Sénécal s’est blessé au genou gauche au premier quart et on connaîtra la gravité de sa blessure au cours des prochains jours.

« Personne ne veut se prononcer pour le moment et on va attendre qu’il rencontre l’orthopédiste dans les prochains jours et qu’il subisse une résonance magnétique, a raconté l’entraîneur-chef Tony Iadeluca. Son genou a enflé un peu, mais on ne peut pas dire si son ligament croisé antérieur est touché ou pas. Sans contact, son genou a lâché, alors qu’il a effectué un changement de direction à la ligne d’une verge avant d’entrer dans la zone des buts. »

« Si jamais la blessure est sérieuse, il faudra s’adapter et on ne pourra plus lancer le ballon 45-50 fois par match, poursuit le pilote des champions du Bol d’or. Ça va prendre du caractère et tous les joueurs devront contribuer davantage. Notre défensive est meilleure que l’an dernier. »

Samedi, Théo Leblanc a pris la relève quand Sénécal, qui s’est engagé auprès des Huskies de UConn, est tombé au combat. Les Phénix pourront aussi compter sur le retour de Xavier Tremblay la semaine prochaine. Blessé à un ménisque, le pivot de l’équipe canadienne qui a pris part à l’International Bowl en février dernier au Texas a obtenu le feu vert pour reprendre l’entraînement.

Chez les Titans, on souhaitait le meilleur à Sénécal. « Ce n’est pas le fun de voir un athlète de son calibre se blesser, a mentionné l’entraîneur-chef Dave Parent. Je suis de tout cœur avec Jonathan et sa famille. »

Six revirements

Les Titans n’ont jamais été dans le coup. Ils ont commis six revirements. Partant, la recrue Pierre-Luc Michaud a lancé quatre interceptions et Félix Lacasse a été victime d’un larcin. Deux des cinq interceptions ont été ramenées pour des touchés et une autre à la ligne de 5.

« On a complété quatre passes et lancé cinq interceptions, a résumé Parent. Les revirements nous ont tués. Malgré le pointage, la défensive a bien fait et n’a cédé que 220 verges. La défensive a tenu le coup, sinon le pointage aurait été pas mal plus élevé. La bonne nouvelle, c’est qu’on joue dès vendredi. Pour ce qui est de Pierre-Luc, ce n’est pas le premier à ne pas connaître un départ excellent. »