/24m/outings
Navigation

De l’humour dans le Mile-Ex

De l’humour dans le Mile-Ex
Photo COURTOISIE, BASTIEN CARRIÈRE

Coup d'oeil sur cet article

Le festival Mile Ex End a décidé de récidiver, cette année, avec le volet «rigole» de sa programmation, en raison du succès récolté l'an dernier.

Le volet humoristique du festival, de retour pour une deuxième année, prendra la forme d'un grand spectacle qui se déroulera sur l’ensemble de la journée de lundi. Plusieurs des humoristes qui partageront la scène lundi prochain y seront pour une deuxième fois consécutive.

«J’étais là, un pionnier», a indiqué à la blague l’humoriste Charles Pellerin, de retour au festival Mile Ex End pour une deuxième édition.

Si l’humoriste pensait y présenter un segment de son nouveau spectacle «Gratte-ciel», qu’il a présenté au Zoofest cet été, les conditions seront quelque peu différentes cette fois-ci, notamment en raison du fait que le spectacle aura lieu à l’extérieur.

«Tu te prépares souvent différemment pour un "show" dehors, il y a plusieurs distractions, a indiqué d’emblée Charles Pellerin. Au Mile Ex End, le monde est debout, un peu comme dans un "show" de musique. Alors il faut que tu y ailles avec tes blagues un peu plus rock, tes blagues qui sont moins en subtilité, celles à travers lesquelles tu cries et tu bouges, plus physiques, pour aller rejoindre les gens et capter l’attention.»

De nombreux humoristes partageront la scène avec lui, dont Phil Roy, les Denis Drolet, Adib Alkhalidey, Rosalie Vaillancourt, Sèxe Illégal et plusieurs autres. Les numéros s’enchaîneront dans ce spectacle qui aura les allures d’un véritable Comédie Club.

Alors que l’événement s’inscrit dans les derniers balbutiements de l’été, une période faste pour l’humour au Québec, les projets sont loin de se conclure pour Charles Pellerin.

De l’humour dans le Mile-Ex
COURTOISIE BASTIEN CARRIÈRE

«Pour moi, c’est la rentrée. C’est une ouverture plus qu’une fermeture. Je recommence des soirées d’humour au bar Le Jockey, les animations des lundis de l’humour, et tout l’automne, ça va être du rodage pour des nouvelles "jokes", pour peut-être écrire un nouveau "show" pour l’année prochaine. »

Branché sur son quartier

Pour son directeur Claude Larivée, l’idée d’intégrer un volet humour au festival vient de l’opportunité qu’il y avait à aller parler à un nouveau public.

«On a constaté dans les dernières années qu’avec la nouvelle génération d’humoristes, venait aussi une nouvelle génération de spectateurs très jeunes, très cool, très urbains, a indiqué Claude Larivée. Et l’environnement de Mile Ex End est un environnement qui convient parfaitement à cette clientèle-là. »

Avec son traditionnel volet musical, l’événement en sera cet été à sa troisième édition. Selon son directeur, c’est son ancrage solide dans le quartier qui caractérise et colore le plus les spectacles de la fin de semaine.

«C’est un festival qui est au cœur d’un quartier habité, plein d’énergie, où les gens viennent très peu en voiture. On y vient en métro, on y vient à pied, on y vient avec sa poussette, avec sa bicyclette, a poursuivi Claude Larivée. Également, le viaduc (le festival se déroule en partie sous un viaduc, ndlr), les arbres matures, le parc, les usines, tout ça crée une scénographie inimaginable. C’est une scéno digne d’un grand film, et c’est ce qui fait la magie de l’événement.»

Parmi les artistes qui seront de la programmation dans le volet musique, on peut notamment retrouver Les Louanges, Natasha Kanapé, La Force, Feist, Les Cowboys fringants, Galaxie et plusieurs autres.

«On dit souvent à la blague qu’on a le plus petit des grands festivals et le plus grand des petits festivals. Le Mile Ex End refuse de grandir, le Mile Ex End veut rester petit. Et c’est ce qu’on aime», a souligné Claude Larivée.

Le volet musique du Mile Ex End aura lieu du 30 au 1er septembre. Le volet humour se déroule dans la journée du lundi 2 septembre.