/news/currentevents
Navigation

Séquestré et battu par sa belle-famille à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune homme de 20 ans aurait été tabassé samedi à Québec dans des circonstances plutôt troublantes. Ce sont des membres de sa belle-famille qui l'auraient attaqué.  

C'est après avoir reçu un texto pour le moins inquiétant de la part de sa copine que William Dufour-Borz, craignant pour sa sécurité, s'est présenté à la résidence de sa belle-mère sur le boulevard Saint-Claude.  

Pour une raison qu'il ignore, la mère et le frère de sa copine l'auraient sorti de son véhicule de force et rué de coups.  

«Je m’en allais là pour la sauver, j’étais loin de m’imaginer ce qui arriverait», explique la présumée victime.  

Une fois à l'intérieur de la salle de bain, la présumée victime de 20 ans aurait été ligotée.  

«C’est là que je me suis rendu compte que ce n’était plus seulement qu’une agression. C’était une séquestration, ils m’ont transporté jusqu’à la salle de bain et ils m’ont attaché.»  

À un certain moment, William a craint le pire. «Ils me disaient que j’allais creuser ma tombe, que j’allais mourir, que j’étais un moins que rien.»  

C'est sa copine qui aurait finalement réussi à appeler les policiers.  

Cécile Leclerc 56 ans et Jean-Philippe Carrier 29 ans ont été arrêtés et ont reçu des accusations de voies de fait, séquestration et menaces de mort.  

«Moi j’ai remercié sa copine d’avoir sauvé mon garçon, explique la mère de William.  

«Ce que je ne comprends pas et ce qui est difficile à accepter pour moi comme père, c’est de savoir que mon garçon s’est fait tabasser, séquestrer et que personne dans le voisinage ne semble avoir réagi, il a eu peur de mourir», ajoute Pierre Dufour, le père de William.  

Son fils vit aujourd'hui avec un traumatisme qu'il souhaite apaiser au Centre d'aide aux victimes d'actes criminels.