/news/politics
Navigation

« Portez vos culottes et agissez », lancent des maires aux élus

Coup d'oeil sur cet article

« Portez vos culottes et agissez » : tel est le message que la mairesse de Saguenay, Josée Néron, est venue lancer à l’attention des politiciens fédéraux qui se préparent à faire campagne.

Accompagnée de ses homologues de Sherbrooke, Granby et Trois-Rivières, Steve Lussier, Pascal Bonin et Jean Lamarche, Mme Néron a insisté pour que le gouvernement fédéral fasse en sorte que les géants du web comme Facebook et Google soient taxés sur les revenus qu’ils engrangent grâce au contenu produit par les médias québécois.

On retrouve, dans chacune de leur municipalité, au moins un quotidien de Groupe Capitales Médias en difficulté.

« On veut protéger la démocratie de toutes les régions », a soutenu à son tour Steve Lussier, maire de Sherbrooke, aux côtés de ses collègues venus assister à la commission parlementaire sur l’avenir des médias.

Avis publics

Devant les députés, le directeur du Devoir, Brian Myles, a souligné que de nombreuses municipalités qui se retrouvent aujourd’hui à « pleurer la mort imminente » de la presse régionale sont les mêmes qui se sont battues pour se défaire de l’obligation de publier leurs avis publics dans les journaux. Une « contradiction flagrante », selon lui.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Les quatre maires qui étaient de passage à l’Assemblée nationale ont indiqué à ce sujet que plusieurs municipalités en sont à revoir leur modèle de diffusion d’information.

« On va s’asseoir avec les propriétaires de nos journaux locaux pour voir ce qu’on pourrait faire ensemble pour que ça soit facile, pour que tout le monde puisse lire les avis publics, a dit M. Lussier. Moins de 10% des gens, mais j’exagère, je crois que c’est moins que ça, connaissent réellement les avis publics et comment ça se lit et surtout, à quoi ça sert. »