/news/society
Navigation

Des images saisissantes du HMS Terror enfin dévoilées

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Canada a dévoilé des images inédites de l’épave du HMS Terror, ce navire qui a disparu dans de mystérieuses circonstances dans l’océan Arctique en 1845. 

Le 7 août dernier, l'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada, en collaboration avec les Inuits, a pris la mer dans le but d’explorer l’épave finalement localisée en 2016. Pendant sept jours, l'intérieur de l'épave du HMS Terror a été exploré de façon scientifique et systématique pour la première fois.  

  

  

Les eaux froides et profondes, de même que les couches de sédiments, ont permis de préserver l’épave. L’équipe de Parcs Canada a notamment trouvé de la vaisselle, des lits et des bureaux toujours en place. Par ailleurs, la cabine du capitaine est le lieu le mieux préservé.  

«L'état dans lequel nous avons trouvé la cabine du capitaine Crozier a de loin surpassé nos attentes, a indiqué Marc-André Bernier, gestionnaire de Parcs Canada, par communiqué. Les meubles et les armoires sont non seulement en place, mais les tiroirs sont fermés et bon nombre d'entre eux sont ensevelis dans la vase, renfermant ainsi les objets et les documents dans les meilleures conditions possibles pour leur pérennité.»  

Tous ces artéfacts sont restés figés dans le temps durant 170 ans, à l’abri de la lumière naturelle, dans une eau glaciale. 

Une célèbre expédition  

Le HMS Erebus et le HMS Terror sont les deux célèbres navires de l’expédition de 1845 de l’explorateur britannique Sir John Franklin, partie d’Angleterre à la recherche du passage du nord-ouest à travers l’Arctique canadien actuel.  

L'expédition avait disparu peu après son passage dans la baie de Baffin, entre le Groenland et les côtes du Nunavut, dans le cercle arctique.  

En 1859, une expédition dépêchée par la veuve de Franklin avait mené à la découverte d'une note évoquant le destin tragique des marins pris au piège dans les glaces et manquant de vivres un an et demi plus tard.  

Selon cette note découverte sur l'île du Roi-Guillaume, Franklin et 23 de ses marins sont morts dans des circonstances inconnues le 11 juin 1847.  

L'Erebus avait finalement été retrouvé dans le détroit de Victoria en 2014 et le Terror avait été localisé à 24 mètres de profondeur près de l'île du Roi-Guillaume en 2016. 

Chaque jour, les experts en vulgarisation d'En 5 minutes proposent un format audio inspiré de la page publiée dans Le Journal.

Un projet complexe  

L’exploration de ces épaves représente l'un des projets archéologiques subaquatiques les plus importants et les plus complexes de l'histoire canadienne, selon Parcs Canada. Un point de presse aura lieu mercredi après-midi ,durant lequel les membres de l’équipe d’archéologie de Parcs Canada révéleront l’étendue de leurs découvertes.  

Le HMS Terror a été ajouté au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror en 2017. Ces sites ne sont pas accessibles au public.  

Les premières images de l’épave ont été diffusées dans le cadre du festival annuel Umiyaqtutt (qui signifie «épave» en inuktitut) à Gjoa Haven, au Nunavut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.