/portemonnaie/job
Navigation

Et s’il suffisait d’être authentique pour réussir?

Et s’il suffisait d’être authentique pour réussir?
Crédit Photo: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

En sortant du bac, un diplôme en poche, on se retrouve sur une route sans signalisation. Nous sommes tous habités par l’idée de succès sans savoir comment y accéder. Peut-être n’est-ce pas un chemin à suivre, mais une question de mentalité.

En gros, plutôt que de vouloir marcher dans les pas des grands de ce monde, il faudrait tenter de comprendre leur état d’esprit. Et cela revient à une quête d’authenticité, d’après la psychologue et auteure Sherrie Campbell

Un retour sur soi

Quand je suis arrivé à ma première job en finance, un peu décontenancé par la nouvelle dynamique, je me suis oublié. Je ne suis certainement pas le seul à qui c’est arrivé.

On se laisse entraîner par un autre rythme, puis on s’engouffre dans un moule et on se voit perdre peu à peu notre spécificité. Et pourtant, c’est cette dernière qui nous permet de réussir.

L’un des secrets des personnes qui ont du succès est qu’elles sont capables de porter une réflexion sur elles-mêmes et leur comportement. Cela permet de se connaître, de se concentrer sur soi et aussi, de ne pas s’inquiéter des autres. On se retrouve donc moins soumis à l’anxiété.

Après quelques mois passés dans mon premier emploi, j’ai su que quelque chose n’allait pas, que cela ne concernait pas forcément l’environnement dans lequel j’opérais, mais plutôt ma manière d’être. Je n’ai pas pu entièrement corriger ce qui n’allait pas, mais j’ai tout de même pu trouver une forme de compromis entre ma nouvelle réalité et ma personnalité propre.

Un égo sain

Bien sûr, le retour sur soi ne signifie pas de ne penser qu’à sa petite personne et à son gain personnel, sans souci des autres ni des conséquences de nos actes. Cette façon de faire, qui a pu parfois gouverner dans nos économies développées, s’essouffle rapidement.

Warren Buffett lui-même pense que l’une des plus importantes qualités qu’un candidat doit avoir est l’intégrité.

Par conséquent, s’imposer authentiquement en tant que leader ne veut pas dire s’imposer contre les autres. Au contraire, c’est faire preuve d’empathie et être confiant.

Une concentration sur le long terme

Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai connu un vide de quelques mois sans emploi. Je postulais, ne recevais pas de réponse ou des refus formulés poliment. Alors qu’auparavant le chemin était tracé et qu’il me suffisait de le suivre studieusement pour atteindre mes objectifs, je me suis retrouvé sans boussole, perdu.

Je me concentrais sur le court-terme, sur les problèmes immédiats, sans penser à mes objectifs et au fait que ces obstacles n’étaient qu’une étape.

Fixer un résultat à long terme et comprendre qu’il ne s’atteint pas en suivant une ligne droite permet de prendre sur soi et d’avancer sereinement.

Un fort caractère

Fort caractère n’est pas synonyme de grande gueule. Plutôt, il s’agirait du résultat du retour sur soi. Se connaître, c’est s’assumer et donc assumer ce que l’on est.

C’est aussi donner de la consistance à notre personnalité. Les gens peuvent donc sentir qu’ils peuvent compter sur nous.

De plus, cela permet d’avoir de l’humour. En se connaissant, on devient moins susceptibles et on est capables d’autodérision.

Et cela indique de la maîtrise et de l’ouverture aux autres.

Une attention sincère

Malgré les légendes sur les self made millionaires, très peu de gens réussissent entièrement seuls. Le plus souvent, notre réussite est le résultat d’action collective.

Pour que cette dernière soit productive, il est nécessaire d’être à l’écoute, sincèrement. Lorsqu’on est authentique, c’est facile, car les idées des autres ne sont pas prises comme des attaques personnelles, mais comme des contributions, même lorsqu’elles contredisent nos propres pensées.

C’est une chose que certaines personnes apprennent sur le tard. Pour ma part, j’ai eu la chance incroyable qu’on me l’ait inculqué dès le départ. Petit, en m’écoutant, on m’a appris à écouter.

Il semble donc que le succès soit plus que des projets innovants et une ambition débordante. C’est aussi (surtout?) un état d’esprit qui tente toujours de rester authentique avec soi et avec les autres.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux