/portemonnaie/business
Navigation

Un grand producteur d’opioïdes américain pourrait céder ses profits aux victimes

 Un grand producteur d’opioïdes américain pourrait céder ses profits aux victimes
Crédit Photo: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Purdue Pharma, une des grandes compagnies fabricantes d’opioïdes, est sous la menace de milliers de poursuites judiciaires aux États-Unis. Pour les résoudre, une proposition de règlement assez fantasque lui a été faite, rapporte le New York Times

L’entreprise et les Sackler, la famille qui en est propriétaire, font face à d’importantes accusations puisque leur Oxycontin, un puissant opiacé, aurait été en grande partie responsable de la crise des opioïdes qui a sévi en Amérique du Nord ces 20 dernières années, tuant des centaines de milliers de personnes.

Les dommages à réparer pour Purdue Pharma seraient évalués entre 10 et 12 milliards de dollars américains.

Pour se sortir de ce marasme judiciaire, les Sackler souhaitent obtenir un règlement global sur lequel s’accorderaient toutes les parties prenantes et qui mettrait fin aux poursuites.

Celui-ci serait simple et expéditif: La famille propriétaire céderait la possession de sa compagnie et paierait trois milliards de dollars de sa poche.

L’entreprise ferait officiellement banqueroute, cesserait d’être une propriété privée et deviendrait une fiducie au bénéfice du public. Cela permettrait à tous les profits de la compagnie, incluant ceux émanant des opiacés, de revenir aux États, villes, villages et tribus ayant porté plainte.

De plus, Purdue Pharma devra donner gratuitement les traitements récemment développés contre l’addiction et l’overdose aux opioïdes.

Si la proposition est acceptée par les différentes parties, Purdue Pharma serait la première sur plus de 20 entreprises à régler ses déboires judiciaires liés à sa responsabilité dans la crise sanitaire qu’ont connue les États-Unis.

Par ailleurs, ce règlement mettrait fin au contrôle des Sackler sur l’entreprise qu’ils ont fondée dans les années 1950.

Pour en savoir plus sur cette famille et son implication dans la crise des opioïdes, écoutez cet épisode du podcast On parle d’argent.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux