/24m/city
Navigation

L’administration Plante assure la survie de Forges de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Afin d’assurer la survie des Forges de Montréal dans l’ancienne station de pompage Riverside, la Ville de Montréal a modifié le bail de l’organisme et retiré l’obligation d'investir 1 million de dollars dans la rénovation du bâtiment. 

«Tous les efforts seront mis en œuvre pour que les artisans forgerons puissent pratiquer leur art sans s’inquiéter d’être délocalisés dans les années à venir. Il est important de protéger ce savoir-faire artisanal, qui fait partie de notre patrimoine», a fait savoir vendredi, par communiqué, la mairesse de Montréal Valérie Plante. 

  

  • Le fondateur des Forges de Montréal, Mathieu Colette, était à l’émission Dutrizac sur QUB radio:   

 

«Nous considérons que les travaux réalisés par Les Forges de Montréal depuis le début de leur occupation, en 2001, ont permis de préserver un immeuble qui était dans un état de dégradation avancée et de le maintenir en bon état durant ce temps. Cela justifie que nous les libérions de l’engagement pris à la signature du bail actuellement en vigueur», a indiqué pour sa part Benoit Dorais, président du comité exécutif. 

Pour l’heure, la Ville souhaite que l’ancienne station de pompage Riverside, située à l’ombre de l’autoroute Bonaventure, lui soit cédée. Elle négocie pour ce faire avec le Port de Montréal et la Société immobilière du Canada.