/finance/news
Navigation

Quels sont vos droits lors du congé de la fête du Travail?

0830-dvp
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Vous pensiez partir pour la longue fin de semaine du Travail, mais votre employeur vous demande de travailler ce lundi... Sachez qu’il a l’obligation de vous indemniser pour cette journée.

Puis, pour les chanceux qui ont congé cette journée-là, il est important de savoir à quoi vous avez droit.

Si vous devez travailler

Si vous devez travailler cette journée ou qu’elle tombe dans vos vacances estivales, ne vous inquiétez pas, vous avez droit, en plus de votre salaire normal, à une indemnité correspondant à 1/20 de votre salaire gagné au cours des quatre dernières semaines complètes de paie, en excluant les heures supplémentaires.

Votre employeur pourrait également vous donner une journée de congé compensatoire pour le futur.

Cependant, cette journée doit être prise dans les trois semaines suivant le jour de la fête du Travail et doit être approuvée par votre employeur.

Quelle belle façon d’étirer vos vacances d’une journée ou d’avoir une longue fin de semaine vous aussi, mais un peu plus tard !

Si vous êtes en congé

Si vous n’avez pas à travailler cette journée, que votre entreprise est fermée pour la fête du Travail ou que l’on vous donne spécifiquement congé ce jour-là, alors vous avez aussi droit à la même indemnité de salaire (1/20).

Dans un tel cas, cependant, vous n’aurez pas droit à votre salaire pour cette journée, car vous ne l’aurez pas travaillée.

Si vous êtes syndiqué

Si vous êtes syndiqué, vous avez aussi droit à une indemnité. La Loi sur les normes du travail prévoit une indemnité minimale, mais il est possible que votre convention collective prévoie autre chose. Assurez-vous alors de bien connaître ce que prévoit votre convention collective pour vous assurer que vous recevez ce à quoi vous avez droit et qu’il n’y a pas d’erreur.

Si vous travaillez à commission

Si vous êtes rémunéré en partie ou en totalité à commission, vous avez aussi droit à une indemnité pour le jour férié, mais le calcul de l’indemnité est différent.

Cette indemnité est plutôt de 1/60 du salaire gagné au cours des douze dernières semaines précédant la fête du Travail.

Pour bénéficier de ce congé ou de cette indemnité, vous ne devez pas vous être absenté du travail le jour avant ou suivant le congé, sans l’autorisation de votre employeur ou sans raison valable.

C’est en connaissant ses droits prévus à la loi, plutôt que de se fier à du folklore ou à des qu’en-dira-t-on, que l’on peut profiter pleinement de ce congé qu’est la fête du Travail.