/travel/destinations
Navigation

À la rencontre des écrivains du Massachusetts

Arrowhead, la maison de ferme dans laquelle Herman Melville a écrit Moby Dick.
Photo Lise Giguère Arrowhead, la maison de ferme dans laquelle Herman Melville a écrit Moby Dick.

Coup d'oeil sur cet article

En tournant les pages d’un livre, on se fait souvent une idée de l’auteur, de sa vie, de ce qui l’a inspiré. Au Massachusetts, de nombreux endroits rendent hommage aux auteurs célèbres de l’État. En voici cinq.

Jack Kerouac (Lowell)

À Lowell, le parc Jack Kerouac a été érigé à la mémoire de l’écrivain.
Photo courtoisie, Lowell National Historical Park
À Lowell, le parc Jack Kerouac a été érigé à la mémoire de l’écrivain.

S’il a des origines canadiennes-françaises (ses grands-parents habitaient le Bas-Saint-Laurent), l’auteur de Sur la route (1957) est né et a grandi à Lowell. Après le décès (1969) de cet auteur considéré comme l’un des plus importants du 20e siècle, le Jack Kerouac Commemorative Park été érigé à sa mémoire. Des extraits de ses écrits sont gravés sur huit colonnes de granit. De plus, un dépliant avec une carte indiquant les endroits significatifs pour lui est disponible à de nombreux endroits. Enfin, chaque année, un Kerouac Festival est proposé. Il aura lieu cette année du 10 au 14 octobre alors qu’on célébrera le 50e anniversaire de son décès.

Louisa May Alcott (Concord)

C’est dans cette petite maison que Louisa May Alcott a vécu et écrit son grand succès Little Women, devenu en français Les quatre filles du docteur March.
Photo Lise Giguère
C’est dans cette petite maison que Louisa May Alcott a vécu et écrit son grand succès Little Women, devenu en français Les quatre filles du docteur March.

L’auteure de Les quatre filles du docteur March (Little Women) a vécu et écrit son grand succès à Orchard House, située à peu de distance du Concord Museum. On peut visiter seul ou avec un guide et même rêvasser dans le verger. Depuis sa parution, en 1868, Les quatre filles du docteur March a été traduit dans plus de 50 langues, adapté de nombreuses fois au cinéma, à la télévision, en dessins animés, sur scène et même sur le web.

Nathaniel Hawthorne (Salem)

La maison de la douane où Nathaniel Hawthorne a travaillé.
Photo courtoisie, Scott Patterson
La maison de la douane où Nathaniel Hawthorne a travaillé.

Même si une maison souligne la présence de cet auteur à quelques pas d’Orchard House, c’est surtout à Salem que l’on trouve sa trace, tout particulièrement dans la Maison aux sept pignons (House of the Seven Gables) qui a servi d’inspiration pour son roman du même nom. Construit en 1668, c’est le plus ancien manoir en bois du 17e siècle à avoir survécu en Nouvelle-Angleterre. Visites guidées (www.7gables.org) des jardins et de la maison avec son escalier secret. Aussi, visite de la maison de la douane appartenant au Salem Maritime National Historic Site où l’auteur a travaillé.

Herman Melville (Pittsfield)

Des feuillets avec l’écriture de Herman Melville.
Photo Lise Giguère
Des feuillets avec l’écriture de Herman Melville.

C’est dans une ferme du 18e siècle, surnommée Arrowhead, qu’Herman Melville a écrit Moby Dick. C’est en se souvenant des années passées sur un baleinier et en admirant de sa fenêtre le mont Greylock, dont les contours lui rappelaient le rorqual, qu’il a écrit cette œuvre phare qui ne connaîtra pourtant la popularité que 89 ans après sa mort.

Edith Wharton (Lenox)

The Mount, la magnifique résidence 
d’été d’Édith Wharton.
Photo courtoisie, Tourism Mass
The Mount, la magnifique résidence d’été d’Édith Wharton.

Première femme à recevoir le prix ­Pulitzer pour une œuvre de fiction (1921), Edith Wharton, l’auteure de Le Temps de l’innocence (1920) dont le ­réalisateur Martin Scorsese s’est inspiré pour le film du même nom (1993), a elle-même dessiné et fait construire The Mount, sa magnifique résidence d’été, en 1902. C’est aujourd’hui un emblème ­historique national. Au cours de sa carrière, elle a écrit 40 livres en 40 ans, incluant des œuvres sur l’architecture, les jardins et les voyages.