/world/africa
Navigation

La mission de soutien de l’armée canadienne au Mali a pris fin ce samedi

La mission de soutien de l’armée canadienne au Mali a pris fin ce samedi
AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – La mission de soutien des Forces armées canadiennes (FAC) à Gao, au Mali, a pris fin ce samedi après plus d’un an d’opération.

La Canada s’était engagé en mars 2018 à fournir pour une période d’un an une force opérationnelle aérienne à Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans le cadre de l’opération PRESENCE‐Mali.

Quelques mois plus tard, en juillet, quelque 250 membres de la Force opérationnelle aérienne (FOA) canadienne étaient déployés à Gao, équipés de huit hélicoptères.

L’équipe, qui a notamment eu le mandat de fournir des capacités d’évacuation aéromédicale, de logistique et de transport, est devenue pleinement opérationnelle le mois suivant.

«Depuis, les femmes et les hommes déployés [...] ont effectué 11 évacuations sanitaires aériennes et plus de 100 missions de transport», ont souligné les Forces armées canadiennes, dans un communiqué, samedi.

Les militaires canadiens participant à la mission ont commencé leur départ progressif du Mali le 31 juillet avec l’arrêt des tâches de transport aérien, a ajouté l’armée. Au 31 juillet, les hélicoptères canadiens avaient transporté environ 2800 passagers et livré 370 000 livres de fret, pour plus de 4000 heures de vol.

Après l’arrêt des tâches de transport aérien, les Canadiens ont toutefois continué d’assurer une évacuation sanitaire aérienne de réserve jusqu’à samedi, fin officielle de la mission, afin de faciliter la transition assurée par la Roumanie. Une petite équipe de transition demeurera sur le terrain pour faciliter la relève.

«Quelques membres des FAC resteront dans la région jusqu’au rapatriement complet de l’équipement de la FOA, qui devrait être achevé au plus tard en janvier 2020», a précisé l’armée.

Au total, environ 1250 membres des Forces armées canadiennes ont été déployés en tant qu’officiers d’état-major, de soutien logistique et opérationnels dans le cadre de cette mission d’un an.