/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

Trois jumeaux

Pour les besoins de cette chronique, Léandra vient d’avoir trois jumeaux. Cela se dit, trois jumeaux ? Bien sûr. D’accord, on emploie généralement le mot « jumeaux » quand il est question d’une double naissance. Mais les triplés sont aussi des jumeaux... nés au nombre de trois. On parlera donc de triplés, de quadruplés, de quintuplés ou de trois, de quatre, de cinq jumeaux (arrêtons là, quand même !). Les jumeaux formeraient un peu plus de 3 % de la population québécoise. À peu près 20 % des jumeaux sont monozygotes.

Les jumeaux monozygotes proviennent de la division d’un œuf fécondé unique. Couramment, on les appelle « vrais jumeaux » ou « jumeaux identiques ». Ils partagent le même patrimoine génétique. Ils partagent les mêmes maladies génétiques. On ne peut différencier leur ADN, mais ils n’ont pas les mêmes empreintes digitales. Les vrais jumeaux sont forcément de même sexe. Et leur ressemblance est évidemment frappante. Voilà pour le volet médecine de cet article.

2- La naissance de triplés, de quadruplés, de quintuplés est quelque chose qu’on n’a pas vu (masculin) souvent ou quelque chose qu’on n’a pas vue (féminin) souvent ? La locution « quelque chose » désigne une chose indéterminée. Elle a la valeur d’un pronom indéfini... neutre. Ainsi, malgré le genre féminin du mot chose, on écrira la phrase bâtie autour de « quelque chose » avec un participe passé qui ne varie pas. On écrira évidemment « une chose qu’on n’a pas vue (féminin) », mais « quelque chose qu’on n’a pas vu ».

Les grands esprits

« Est-ce qu’à force d’utiliser une expression, celle-ci devient acceptable ? J’entends tous les jours : “Il a été rencontré”. Ce verbe n’est-il pas essentiellement transitif ou, bien sûr, pronominal (se rencontrer) ? » demande une « lectrice assidue », C. Péloquin. Le verbe rencontrer employé à la voix passive (être rencontré) dans le sens de « s’entretenir avec quelqu’un » est correct, pourvu qu’un des deux interlocuteurs soit en situation d’autorité.

Ex. : Jean-Eudes sera rencontré (sera entendu, interrogé, etc.) par la police ; Louisette sera rencontrée par le directeur de l’école ; Fulgence sera rencontré par son patron. Bernadette rencontrera sa voisine (elles se rencontreront). Mais Bernadette ne sera pas rencontrée par sa voisine, à moins que, dans cette rencontre particulière, la voisine soit en situation d’autorité ou possède, d’une façon ou d’une autre, un certain contrôle sur la conversation (semonce, gronderie, remontrances, etc.).

Enfin, « rencontrer » ne peut signifier régler une dette ou honorer un engagement, contrairement à l’anglais to meet. Les anglophones diront, par exemple, « I met my payments ». Nous dirons « j’ai fait mes paiements » et non « j’ai rencontré mes paiements », ce qui serait une rencontre bizarre. Et probablement déplaisante. Une voiture peut rencontrer un arbre. On peut rencontrer une opposition, une difficulté. Rencontrer un doute ou le regard de quelqu’un. Ou les deux en même temps. Et rien n’empêche les grands esprits de se rencontrer. Où ? Je ne sais trop. Je cherche.

Corriger s’il y a lieu

Adelbert marche son chien tous les vendredis midis.

Les lettres mêlées

EBOOPHNÉX

Définition : qui n’aime pas les étrangers.

Réponses

À corriger s’il y a lieu : Adelbert promène son chien tous les vendredis midi.

Les lettres mêlées : XÉNOPHOBE